Mary DuVall

Portrait

Articles

Photos

 Accueil   This page in English  
Identité   Interprète
Année de naissance : 1959

Année de décès : 1986

Mère : Theda Bassett

Frère et soeur : Steve Bassett (beau-frère), Christie DuVall

 

Mariée à : Dr Mark McCormick (1986)

Ancien petit-ami connu : Mason Capwell (1985-1986)

Professions : Nonne, infirmière à la clinique Figueroa

 

Harley Jane Kozak :
25 juin 1985 (# 234) au 21 juillet 1986 (# 502), 21 février 1989 (# 1149) au 22 février 1989 (# 1150)

? :
07 juin 1989 (# 1225)

Portrait

De par sa douceur et sa gentillesse, Mary DuVall est un des personnages de Santa Barbara qui aura pour toujours marqué les fans de la série. Mary fait son apparition en 1985, travaillant comme soeur bénévole dans une clinique de Santa Barbara. Elle est notamment l'infirmière attitrée de C.C. Capwell lors de son coma. Un jour, elle rencontre Mason Capwell, l'aîné tourmenté de la riche famille. A son contact, celui-ci voit sa personnalité transformée : il devient patient, accessible, enfin ouvert et confiant. Très vite tous deux s'avouent leur amour. Mais un jour, Gina DeMott, jalouse, tend un piège à Mary : elle la fait venir de la part de Mason jusqu'à sa chambre et là, vêtue d'une simple serviette, embrasse Mason qui n'a pas le temps de la repousser. Se sentant bafouée, Mary décide de rompre, malgré que Mason lui explique qu'il s'agissait d'un stratagème de Gina pour les faire se séparer.

C'est à ce moment que la rejoint en ville le Dr Mark McCormick, un vieil ami de lycée. Mais tous deux sont victimes d'un attentat organisé par Kirk Cranston, dirigé contre Eden et Cruz. Mary s'en sort indemne, mais Mark se retrouve paralysé. Sur son lit d'hôpital, il demande à Mary de l'épouser. Celle-ci, pensant que Mark est sur le point de mourir, accepte, malgré son amour toujours très fort pour Mason. Le mariage est célébré dans la chambre d'hôpital sans attendre. Mais Mark réussit à survivre des suites de ses blessures et Mary regrette alors de l'avoir épousé pour de mauvaises raisons. Mais elle finit par ne plus pouvoir contenir son amour pour Mason et avoue à tous les deux ses véritables sentiments. De vengeance, Mark viole Mary.

Quelques temps après, celle-ci se retrouve enceinte de Mason avec qui elle vit désormais et engage une procédure de divorce. Mais Mason devine qui est à l'origine du viol quand il rencontre Janice Harrison, la première femme de Mark, qui lui avoue avoir déjà été battue par lui. Mary ne peut empêcher Mason de se rendre chez Mark, lui faire avouer son acte. Mais Mark ne veut rien entendre et refuse de plus le divorce, clamant que le bébé qu'attend Mary est de lui. Une action en justice est alors lancée, Mary étant défendue par Mason et Mark par Julia Wainwright (qui agit en fait contre son client, voulant le faire incarcérer). Mais un soir où ils se disputent à propos du divorce sur le toit de l'hôtel Capwell, Mary et Mark sont surpris par une tempête. Soudain, l'immense lettre "C" de l'enseigne se détache et tombe sur Mary, alors toujours enceinte, qui meurt sur le coup. Mason, désemparé, n'arrivera jamais vraiment à se remettre de sa mort et sombrera dès lors dans l'alcoolisme.

Mary fait cependant une réapparition-surprise en 1989. Alors que Mason tombe dans le coma après un coup de feu dont il a été la cible, il arrive au paradis où l'accueille Mary en personne. Elle lui révèle être son ange gardien et être à ses côtés à chaque moment depuis sa mort et pour toujours. Elle lui parle de leur amour réciproque qui n'a jamais réussi à s'éteindre malgré toutes ces années et lui conseille d'épouser Julia qui l'aime et qui saura le rendre heureux. Réconforté de la savoir heureuse et si proche de lui, Mason retourne au pays des vivants et finit par épouser Julia, mais sans jamais oublier la première femme qu'il ait jamais aimée. Quelle autre plus belle preuve d'amour pouvait nous apporter Santa Barbara que cette union qui ne cessera jamais ?...

A lire : Le mariage de Mary DuVall et Mark McCormick

Interview exclusive Santa Barbara : le site Français
Harley Jane Kozak
Articles de presse
La séparation est une douleur si douce, 1987
«Ma disparition était un signe du destin !»
, 1990
Les photos de Mary
Harley Jane Kozak



?

Mary en famille

Mary et les hommes

Mary et les autres