11 Juillet 2009 - 10 ans de Santa Barbara : le site Français
30 Juil
let 2009 - 25 ans de Santa Barbara

Harley Jane Kozak : «Ca a été une année incroyable pour moi sur cette série.»

 Par Nicolas, en exclusivité pour Santa Barbara : le site Français, septembre 2009

 Accueil   This page in English  
Le 12 septembre dernier, Harley Jane Kozak a accepté de prendre sur son temps pour répondre en exclusivité aux questions de Santa Barbara : le site Français. L'actrice parle de ses débuts, des années Santa Barbara en tant que Mary DuVall, et enfin de sa carrière depuis son départ de la série.

Les débuts avant Santa Barbara

Tout d'abord, parlez-nous un peu de vous : quel âge avez-vous aujourd'hui ? Où vivez-vous ? Quel âge ont vos enfants à présent ?

J'ai 52 ans, je vis à Conejo Valley en Californie, et mes enfants ont 9, 7 et 7 ans.

J'ai toujours pensé que, particulièrement avec un rôle sur le long terme, la personnalité d'un acteur transparaissait. Ainsi, pourriez-vous être décrite comme quelqu'un de très gentille, douce et patiente tout comme Mary DuVall l'était ?

Ma mère me décrirait exactement de cette façon ! Malheureusement, ma mère est décédée. Les personnes toujours en vie qui me connaissent bien vous diront que dans un bon jour, je suis gentille, douce et patiente comme Mary. Mes enfants vous diront que je suis grincheuse, bizarroïde et que je m'énerve pour des choses stupides. Donc vous devez vraiment prendre en considération la source.

Quand avez-vous su que vous vous vouliez devenir actrice et comment avez-vous commencé votre carrière ?

J'ai su quand j'ai eu 9 ans que je voulais jouer. J'ai commencé par jouer dans des pièces à l'école, puis au théâtre local, puis au Nebraska Repertory Theatre, pendant que j'étais encore au collège, puis dans un théâtre d'été du Kentucky, puis des productions au lycée, puis le cours de comédie professionnelle de la New York University, beaucoup de pièces, et puis les soaps.

 

La période de Santa Barbara

Comment avez-vous débuté dans Santa Barbara ?

J'avais déjà joué dans un soap appelé Texas, et un autre appelé Les Vertiges de la Passion / Haine et Passions, et quand j'ai terminé mes deux années dans Les Vertiges de la Passion / Haine et Passions, j'ai pensé quitter les soaps et essayer le cinéma et les séries de soirée. Mais je n'ai pas pu résister à Santa Barbara, qui non seulement m'aurait fait aller de New York à Los Angeles, où le temps était très bon, mais m'aurait laissé jouer Mary, que j'ai aimée depuis le commencement.

Mary a été introduite comme la soeur de Christie, mais après quelques semaines, elle est devenue le seul membre de la famille DuVall dans la série et l'un des principaux personnages. Comment Mary vous a-t-elle été présentée au début ?

Exactement comme elle a été introduite au public : comme la soeur de Christie, une nonne qui quittait le couvent.

Comment avez-vous considéré de jouer la face religieuse de Mary ? Aviez-vous peur de jouer un personnage aussi impliqué dans un sujet aussi sensible ?

Non, pas du tout. Je suis une "Catholique de naissance" - j'ai été baptisée, je suis allée à l'école Catholique, même si je me suis finalement écartée du Catholicisme strict et ai essayé un peu de tout. Je suis toujours en train d'essayer un peu de tout. J'adore étudier les religions. Et étant enfant, j'appréciais la messe en latin (moins quand c'est passé en anglais). Et j'ai eu quelques expériences extrêmes qu'on pourrait décrire comme spirituelles, et quelques unes sont advenues à l'église. Ca a été très facile de prendre mes propres sentiments envers Dieu et de les donner à Mary, même si pour Mary, la religion était une affaire plus lourde. J'ai également senti que pour Mary, rejoindre l'Eglise en tant que professionnelle (si on peut dire) était probablement un échappatoire d'une drôle de vie de famille.

De l'opinion de beaucoup de fans, l'histoire d'amour entre Mary et Mason est l'une des plus fortes de tout Santa Barbara. Même Lane Davies m'a dit qu'il n'avait jamais rendu Mason complètement disponible émotionnellement après la mort de Mary. Pouvez-vous nous raconter comment vous avez abordé cette histoire d'amour en tant qu'actrice et peut-être les relations d'acteurs que vous avez eues avec Lane Davies à l'époque ?

Clairement, Mason était l'amour de la vie de Mary (à moins de compter Jésus). C'était ridiculeusement facile à jouer - je me suis juste ouverte au charme, au charisme, à la beauté et au léger diabolisme du personnage de Lane. Qu'est-ce qui pourrait être plus simple ? De plus, dans ma vie cette année-là, mon meilleur ami était mourant, et beaucoup de choses périclitaient pour moi, et Lane était un ami profondément sympathique. Il est toujours mon ami, n'est-ce pas que je suis chanceuse ?

Mary a connu deux hommes dans Santa Barbara, un mariage avec son vieil ami Mark McCormick, un viol, enfin une terrible mort... Quelles ont été vos intrigues préférées et celles que vous avez particulièrement détestées ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, le viol et ma mort ont été mes préférées. Je ne me rappelle pas du viol, mais je me rappelle de scènes juste après, de l'hystérie. Et je me souviens bien de l'hystérie avant ma mort. Il y a quelque chose de très libérateur au sujet d'hurler, d'utiliser toute votre voix et votre corps, possédés par une forte émotion. Nous appelons ça "chewing up the scenery" ("jouer des émotions extrêmes comme si on devenait fou"). C'est comme hurler à la lune. C'est socialement tabou, et très amusant. Je me souviens aussi m'être remplie d'humilité par le travail très touchant que les autres acteurs ont produit par-dessus mon corps mourant ou mon cadavre. Comme Tom Sawyer regardant ses propres funérailles. Je ne me rappelle en fait aucune partie de l'histoire que je n'ai pas aimée. Ca a été une année incroyable pour moi sur cette série.

Quels ont été vos partenaires de jeu masculin et féminin préférés en tant que Mary DuVall ?

J'ai adoré Lane et j'ai adoré Robin Mattson, qui jouait Gina, et Grace Zabriskie, qui jouait la mère de Mary, et A Martinez qui jouait Cruz Castillo... Mais il y a tellement de "préférés" - c'est très difficile d'en choisir un.

A Martinez a dit une fois que la mort de Mary a été la plus sérieuse erreur jamais faite par les producteurs de Santa Barbara. Quelles ont été les raisons de votre départ ? Pouvez-vous nous dire comment vous l'avez géré à ce moment-là ?

Ce qu'on m'a dit a été que c'était une décision financière, comme ma première année arrivait à sa fin et cela signifiait une augmentation automatique de salaire et les nouveaux propriétaires de la série voulaient limiter les coûts. J'étais assez calme. Je suis une personne très facile à vivre. J'ai toujours pensé que mon destin était mon destin, et que si le moment de Mary était venu, il y avait autre chose ailleurs qui m'attendait et que j'étais censée faire à la place. Je me rappelle demander à mon patron si j'allais avoir une mort intéressante, au moins, et elle a dit : «Eh bien, nous le pensons». Elle avait raison.

Vous avez fait un bref come-back en février 1989, quand Mason est dans le coma et arrive au Paradis, où Mary s'avère être son ange gardien. Pouvez-vous nous dire comment ce court come-back est arrivé ?

Comme A Martinez l'a suggéré, les producteurs y ont repensé et m'ont demandé ce que ça me ferait de revenir. Mais j'ai réalisé qu'il était temps pour moi de passer à autre chose, donc je n'ai pas été intéressée par un nouveau contrat. Mais j'ai été très heureuse de revenir pour quelques épisodes, spécialement pour aider Mason à revenir à sa vie et ses délicieux mauvais travers.

Etes-vous restée en contact avec des membres de la distribution ou de l'équipe après votre départ ? Avez-vous continué à regarder la série ?

Oui, je suis restée en contact avec Robin Mattson, et Lane, et Nancy Grahn, et je suis tombée sur Marcy Walker à l'occasion, et Robin Wright, et A et Jon Lindstrom (Mark McCormick) - pas mal de personnes. Avec les années j'ai perdu la trace de la plupart d'entre eux, à l'exception Lane et Nancy, et de l'un de mes producteurs. Mais non, je n'ai jamais vraiment eu le temps de regarder la télévision quand c'était à la télé - une des grandes ironies de la vie.

Quel a été votre meilleur souvenir de la série, sur un plan relationnel et professionnel ?

La mort de Mary, je pense, et une des scènes après le viol.

Quelle intrigue auriez-vous vue pour Mary si elle n'était pas soudainement morte en 1986 ?

Un mariage et le bébé, et puis n'importe quel conflit que les scénaristes auraient apporté pour contrecarrer ce joyeux (et pas dramatiquement intéressant) destin. Probablement qu'il y aurait eu des problèmes avec la paternité du bébé de Mary. Peut-être que j'aurais assassiné Mark. Cela aurait été amusant (Même si vous ne voulez jamais voir vos amis sans emploi).

Si vous n'aviez pas joué Mary, quel personnage auriez-vous aimé jouer ?

Quelqu'un de méchant !

 

Ces 23 dernières années après Santa Barbara et maintenant

Après Santa Barbara, vous avez joué dans de nombreuses séries télévisées et des films de cinéma. Pouvez-vous revenir sur les années suivantes de votre carrière après votre départ de Santa Barbara ?

J'ai joué dans environ 10 films de cinéma, peut-être 8 séries télévisées, beaucoup de publicités, des rôles en tant que guest star, et des pièces. Plusieurs téléfilms. Mais je ne suis jamais retournée vers les soaps.

Parlez-nous de vos activités en tant qu'écrivain. Vous avez déjà écrit quatre romans et gagné des prix pour votre talent. Comment êtres-vous arrivée à cette nouvelle activité ? Quelle comparaison feriez-vous entre écrire et jouer ?

J'ai suivi des cours d'écriture créative quelque part dans les années 90 quand je jouais encore beaucoup. J'ai réalisé que j'utilisais de moins en moins ma part de créativité dans mon jeu, comme j'approchais des 40 ans. Vieillir en tant qu'actrice est bien si vous êtes sur scène, mais dans le cinéma et la télévision, les rôles vraiment merveilleux sont moins importants en nombre. Mais écrire nécessite tout de moi dans une autre voie, tout compte fait. J'aime être jugée seulement sur la qualité de mon esprit, pour les mots sur la page.

Avez-vous des projets pour cette année ? J'ai vu sur l'IMDB un film intitulé The Red Queen. De quoi s'agit-il ?

The Red Queen a été un film tourné par les étudiants en cinéma de l'Université du Texas. Mon grand ami David l'a écrit et réalisé et m'a demandée de venir au Texas pour le tourner - il n'avait qu'une poignée de professionnels dedans. Ca a été une expérience fantastique de regarder des étudiants apprendre à faire un film. Ca a été la chose la plus éloignée d'un film hollywoodien que vous pouvez imaginer, mais parce qu'il n'y avait pas de pression, et pas d'enjeu d'argent, ça a été du pur bonheur. Et j'ai joué une personne très mauvaise, un assassin. J'ai porté beaucoup de noir. Elle n'a été en rien comme la pauvre Mary.

Que voudriez-vous dire à tous les fans de Santa Barbara à travers le monde ?

Je suis honorée par l'affection que vous m'avez montrée depuis plus de deux décennies pour un travail que j'ai fait pendant une année dans une série qui était tellement merveilleuse, que je l'aurais faite gratuitement. Je suis une fille très chanceuse.

 

Encore tous mes remerciements à Harley Jane Kozak pour son temps et sa gentillesse.