Santa Barbara aux frontières du fantastique

 

 Accueil   This page in English  

L'une des audaces de Santa Barbara à l'origine de la magie qu'il procure à ses téléspectateurs est le recours occasionnel à des éléments fantastiques. On entend par fantastique des événements se déroulant dans la réalité, mais qu'aucune science ou aucune logique ne peut rationnellement expliquer. C'est pourquoi nous ne parlerons pas ici des rêves effectués par les personnages (la Capwell zone par exemple), ou des hallucinations nées d'un état de coma (Brandon revivant la Nativité à Noël 1988). A l'instar d'autres daytime soap-operas, Santa Barbara a eu recours à des éléments fantastiques à plusieurs reprises durant son existence. Ces événements hors du réel peuvent être divisés en trois catégories : les rencontres fantastiques, les rêves prémonitoires et les voyages dans le temps.

 

Les rencontres fantastiques

Une des premières incursions de Santa Barbara dans le fantastique se déroule en octobre 1986. Eden Capwell et Cruz Castillo, alors fiancés, se rendent dans le sud de la France, à Monte Carlo puis à Nice pour un séjour en amoureux. Hébergés dans un château niçois, ils découvrent une malle contenant de vieux costumes du siècle précédent. Le propriétaire du château leur raconte qu'ils ont appartenu au fils du Duc du château, Edward, et à une dénommée Anna dont il était amoureux. Mais le Duc voulant forcer son fils à épouser une princesse, Anna s'est suicidée en espérant lui faire changer d'avis et ensuite ressusciter pour retrouver Edward. Son plan ayant échoué, leur amour n'a jamais pu s'épanouir, et tous deux continuent de hanter le château sans fin, incapables de se trouver. Même si elle est impressionnée par cette histoire de fantômes, Eden décide de revêtir la robe pour passer une soirée digne d'un roman de la Renaissance avec Cruz, son bien-aimé. Il n'en faut pas plus aux esprits d'Edward et d'Anna pour apparaître à Eden, enfin réunis grâce à la force de l'amour qu'Eden et Cruz ont pu leur insuffler. Le propriétaire du château leur confirme d'ailleurs que les courants d'air ressentis dans certaines pièces ont disparu depuis cette nuit, signe que les âmes du couple malheureux sont enfin en paix.

La même histoire, à quelques détails près, se reproduit en avril 1988, cette fois lors du mariage d'Eden et Cruz à Pebble Creek. C'est juste avant leur union tant attendue que, chacun de leur côté, les deux héros font connaissance avec Amelia et le Capitaine Edward Anderson. Vêtus de costumes tout à fait anachronique, les deux personnages s'avèrent très vite être les fantômes d'un couple d'amoureux dont l'histoire est dramatique. En effet, c'est en voyant le navire de son bien-aimé sombrer en mer à quelques mètres de la côte de Pebble Creek, qu'Amelia s'est donné la mort en se jetant dans l'océan. Mais pour la deuxième fois, l'amour d'Eden et Cruz offre à un couple d'esprits la force de rompre le sort qui les empêchait de se retrouver et de vivre leur amour paisiblement.
A croire que les destins d'Amelia et de son capitaine sont intimement liés à ceux d'Eden et Cruz, puisqu'en 1990, à l'occasion d'un pèlerinage à Pebble Creek après leur rupture, nos héros trouvent une Amelia esseulée, séparée elle aussi de la personne qu'elle aime. La magie de Pebble Creek opère alors à nouveau et chacun des deux couples parvient à se reformer et poursuivre ses aventures.

A lire :
Le mariage d'Eden Capwell et Cruz Castillo

Une autre rencontre fantastique opère en décembre 1987, avec un personnage souvent convoqué dans les séries télévisées à cette période de l'année : le Père Noël. Ce sont Julia Wainwright et Mason Capwell qui ouvrent le bal, chargés d'auditionner des prétendants au rôle de Père Noël pour une oeuvre de charité organisée par Lionel Lockridge. Ils font alors la rencontre d'un dénommé Kris Kringle, qui leur dit être le plus compétent pour le poste, étant lui-même le vrai Père Noël. Julia et Mason s'en amusent, tout en s'étonnant de la capacité de Kris de connaître la vie entière des deux héros depuis l'enfance. Quand après un malheureux concours de circonstances, Kris se retrouve enfermé en prison, il ne tarde pas à disparaître en fumée pour rejoindre son chalet sous la neige. C'est là que Julia et Mason le retrouvent et passent une nuit dans sa chambre d'amis, persuadés d'être hébergés par un fantaisiste délirant. Mais la nuit tombée, c'est bien Kris qu'ils voient de la fenêtre de leur chambre, voler vers les cieux sur son traîneau tiré par des rennes volants...

Kris fait son retour à Santa Barbara l'année suivante. Au moment de Noël, c'est cette fois Eden et Cruz qui le sollicitent pour participer à une fête de charité pour les orphelins de la ville. Après la fête, Kris se foule la cheville à quelques heures du départ pour sa tournée. C'est alors à Cruz que Kris demande de l'aide dans la distribution annuelle des cadeaux pour tous les jeunes enfants du monde. Avec un certain étonnement, Cruz se retrouve ainsi à jouer les bienfaiteurs en faisant le tour du monde en traîneau volant en compagnie d'un des elfes de Kris. Ce dernier, pour remercier Eden et Cruz d'avoir joué les intérimaires l'espace d'une nuit, leur fait cadeau d'une pierre magique qui permet d'exaucer un voeu. Eden a alors l'idée de l'utiliser pour souhaiter le réveil du petit Brandon Capwell, plongé dans un profond coma à l'hôpital depuis plusieurs jours. La magie opère et Brandon se réveille aussitôt le voeu prononcé. Une belle nuit de Noël riche en miracles...
A lire :
La biographie de Kris Kringle

Après le Père Noël, c'est à des anges gardiens que sont confrontés certains des héros de la série à partir de 1989. C'est d'abord Mason, lors de son coma, qui s'envole au Paradis et y découvre que son ancien amour, Mary DuVall, est officiellement son ange gardien et veille sur lui depuis sa mort près de trois ans auparavant. On aurait pu croire que ces scènes de retrouvailles si tendres ne relèvent d'un délire de Mason pendant son état semi-conscient, jusqu'à ce qu'un événement n'en confirme la véracité. En effet, quelques mois plus tard, Julia et Mason, fraîchement mariés, se rendent sur une île déserte paradisiaque pour leur lune de miel. Mais Julia tombe soudain gravement malade et Mason craint pour sa vie. L'apparition d'une mystérieuse femme venue apporter soin et guérison à Julia permet à celle-ci de survivre. Quand Mason comprend par une lettre qu'elle lui a laissée que leur bienfaitrice n'est autre que Mary, le statut d'ange gardien de Mary se confirme alors sans discussion.

Un autre ange gardien fait ensuite son apparition à Noël 1989 : alors que Cruz est désespéré suite à ses problèmes de couple avec Eden, un homme fantasque et étrange vient à lui. Il dit se nommer Paddy et être son ange gardien. Il offre à Cruz le réconfort nécessaire pour l'aider à remonter la pente, en lui montrant combien il est aimé des siens et aussi en lui présentant la vie de ses proches sans sa présence et son soutien. Grâce à la réussite de son action, Paddy gagnera même ses ailes au Paradis.
Enfin, c'est un an plus tard, en décembre 1990, qu'un troisième ange gardien intervient pour sauver un autre héros de la série. Il s'agit de Briana, qui apparaît à Eden pendant son coma, et lui permet surtout de changer de manière irréversible des événements du passé (voir plus bas, dans les voyages dans le temps).

A lire :
La biographie de Paddy

Une dernière rencontre fantastique peut être mentionnée, toujours en 1990. Il s'agit de celle de Cruz avec le vieil indien, shaman de la tribu des Sakites. Ce dernier, avant de mourir, remet à Cruz (dont il serait un descendant de la tribu), un talisman aux pouvoirs magiques. Les effets de cet objet sur Cruz confirment ces dires, puisqu'en sa possession, Cruz échappe à la mort à plusieurs reprises comme par miracle. L'homme était bien un magicien, dont les pouvoirs étaient d'ailleurs convoités de beaucoup de personnes, dont un Pacha, qui enlève Cruz pour son palais marocain afin de percer à jour l'origine de ces pouvoirs. Mais ceci est ensuite une autre histoire...
A lire :
Cruz prisonnier d'un harem

 

Les rêves prémonitoires

Dans Santa Barbara, l'héroïne la plus propice aux rêves prémonitoires se nomme Eden Capwell. A deux reprises dans la série, Eden parvient à voir en rêve des éléments dont elle n'avait pourtant aucune connaissance et qu'elle n'avait aucun moyen de deviner. La première fois remonte à son mariage avec Cruz en 1988. Lors d'une cérémonie ancestrale au Mexique, Guillermo Castillo, l'oncle de Cruz, prédit à Eden qu'elle verra en rêve le lieu où elle et Cruz pourront se marier. Eden s'en amuse, jusqu'à ce qu'elle fasse une nuit le rêve d'un grand hôtel bâti sur une magnifique propriété en bordure de l'océan. Alors qu'elle s'apprête à renoncer à trouver cet endroit dans la réalité, elle fait une surprenante découverte : ses parents se sont déjà rendus dans cet endroit. C'est même là-bas qu'ils ont passé leur lune de miel et ont conçu Eden ! Pourtant, jamais ils ne lui en avaient parlé ni encore moins montré de photo. D'ailleurs, même sur place, dans l'hôtel de Pebble Creek, Eden se sentira comme attirée par un aimant vers la chambre où ses parents avaient séjourné, plus de vingt-cinq ans plus tôt...
A lire : La biographie de Guillermo Castillo

C'est l'année suivante qu'Eden sera de nouveau sujette à une série de rêves prémonitoires. Alors qu'ils ont eu confirmation que leur bébé Adriana n'est finalement pas mort, Eden et Cruz sont dans l'incapacité de la localiser. C'est alors qu'Eden a régulièrement des visions de l'enfant dans son sommeil, ainsi que d'un lieu qu'elle ne parvient pas à définir. Il lui faudra plusieurs jours pour enfin découvrir que ce lieu se situe à Paris et qu'il s'agit de l'appartement occupé par Ric, le frère de Cruz. Jusqu'à ce qu'elle y voit finalement Adriana et se persuade que son bébé s'y trouve bien dans la réalité. Si Cruz a du mal à adhérer à ses visions, la venue d'Eden dans la capitale française confirme ses rêves : sa fille est bien entre les mains de Ric et de son épouse... Ou comment démontrer, s'il en était besoin, les liens quasi-mystiques unissant chaque mère à son enfant...

Au cours de cette même intrigue, une seconde personne semble tisser des liens étroits avec Adriana et les autres protagonistes impliqués dans son enlèvement, il s'agit de la médium Sandra Mills. A partir du moment où elle se présente à Cruz avec la certitude qu'Adriana est bien vivante, Sandra montre à plusieurs reprises la véracité de ses dons. Au cours de phases de "rêves", Sandra est capable de ressentir la mort de Catherine Thoreau et de certifier que le corps d'un enfant retrouvé mort n'est pas celui d'Adriana.

 

Les voyages dans le temps

Grand classique de la science-fiction, le voyage dans le temps fait aussi partie des thèmes fantastiques abordés par Santa Barbara. La série applique la théorie qui veut que lorsqu'on modifie un événement dans le passé, celui-ci a alors immédiatement des répercussions dans le présent.

Le premier voyage dans le temps se déroule en 1988, au lendemain du mariage d'Eden Capwell et Cruz Castillo. Une fois uni, le couple décide de passer sa lune de miel à Pebble Creek, lieu d'amour des parents d'Eden où ceux-ci l'ont conçue. En découvrant un livre ancien dans une des chambres de leur hôtel, Eden et Cruz s'amusent à lire les imprécations magiques qu'il contient et traversent un miroir qui les conduit directement... en 1962. C'est ainsi qu'ils tombent sur les versions de l'époque de Sophia et C.C. Capwell, au moment de leur venue à Pebble Creek. Mais la jalousie légendaire de C.C. ne tarde pas à le faire s'emporter contre sa jeune épouse, quand il la surprend en train de danser avec Cruz et s'amuser avec lui. Le couple se dispute et menace de se séparer. Eden s'inquiète des effets sur le présent si ses parents ne se réconcilient pas et ne la conçoivent pas, comme le dit l'Histoire, lors de leur séjour sur place. Ainsi, Cruz tente de persuader C.C. qu'il n'y a rien entre Sophia et lui, tandis qu'Eden convainc Sophia que tous les hommes sont jaloux et qu'elle doit pardonner à son mari. En organisant les retrouvailles de ses parents dans les écuries de l'hôtel, Eden parvient à rétablir les événements ayant conduit à sa conception et par-là même à son existence. Une fois le passé sauvé, Eden et Cruz s'empressent de quitter les années 60 pour retourner dans leur bonne vieille année 1988.

Le second voyage dans le temps concerne cette fois uniquement Eden. Fin 1990, Eden est victime d'un accident de voiture et se retrouve à l'hôpital, plongée dans un profond coma. Son ange gardien Briana lui apparaît alors et lui offre la possibilité de retourner dans le passé afin, dans un premier temps, d'éclaircir un meurtre. En effet, quelques jours avant son coma, Eden a fait feu en position de légitime défense contre Robert Barr, son ancien petit-ami et nouvel amour de sa soeur Kelly. Mais ne pouvant prouver qu'elle était menacée, Eden n'en a rien dit à la police et Kelly s'est retrouvée inculpée à sa place. Eden revient ainsi sur les lieux le soir du meurtre, et découvre, tel un esprit, une autre vision des événements advenus cette nuit-là. Elle surprend d'abord Craig Hunt rôder dans des pièces secrètes du manoir de Robert, avant de découvrir qu'une autre personne était aussi présente ce soir-là. Caché derrière un des panneaux du mur surplombant les escaliers du manoir, cet inconnu a fait feu sur Robert une première fois, juste avant le tir d'Eden. Ainsi, Eden n'a plus à se sentir coupable d'avoir tué Robert et pourra aider, une fois sortie de son coma, à faire innocenter Kelly.

Mais les occasions de modifier le présent lors de voyages dans le temps grâce à Briana ne s'arrêtent pas là pour Eden. Celle-ci, toujours dans le coma, profite de l'opportunité qui lui est offerte d'effacer une soirée qui lui tenait à coeur : celle où sa mère Sophia s'est offerte pour une nuit à son ancien amant Lionel Lockridge, un soir de 1990. Elle remonte ainsi à cette soirée et parvient à les empêcher de commettre l'irréparable. Si bien que même les photos compromettantes de cet acte qu'avait prises Gina Capwell à son insu pour faire chanter Sophia disparaissent, l'événement ayant été effacé par Eden dans le passé et donc par-là même dans le présent.

 

Dans tout daytime soap-opera, la part de magie et de rêve se doit d'être toujours palpable afin de "sacraliser" une histoire d'amour et de la conduire sur la voie du mythe. C'est ce que les scénaristes ont réussi à tisser avec délicatesse et avec un certain réalisme, autour du couple Eden Capwell et Cruz Castillo, ou également autour de l'histoire de Mary DuVall et Mason Capwell. Même si les auteurs ont conservé une approche assez conventionnelle de l'incursion du fantastique dans la réalité (fantômes, anges gardiens et Père Noël), il faut reconnaître qu'elle a protégé les téléspectateurs de toutes incohérences ou plongeons dans le ridicule (tels que le retour de Bobby Ewing sous la douche un an après sa mort dans Dallas, ou l'enlèvement de Fallon Carrington par les extraterrestres dans Dynastie II : les Colby...).