Des oeillets pour Kelly

 

 Accueil   This page in English  

Depuis qu'il avait frôlé la mort après le terrible tremblement de terre qui avait ravagé Santa Barbara, Peter Flint sentait bien que son corps, et plus encore son esprit, conservaient des cicatrices de ce drame. Au fond de lui, quelque chose (qu'il ne pouvait définir pour le moment) venait de mourir et une autre venait de s'ouvrir à la vie. Et le Peter Flint qui avait survécu était différent à bien des égards à celui d'avant le séisme. Par ailleurs, Peter lui même ne savait s'il devait se réjouir ou au contraire s'atrister de sa transformation. Pourtant, Peter avait une excellente raison de se réjouir : en dépit du diagnostic des médecins, de la volonté de Mason Capwell de le voir mourir, il avait survécu à ses blessures. Il était revenu d'entre les morts, prêt à reconquérir le petit monde de Santa Barbara.

Or, plutôt que de regarder vers l'avenir qui s'offrait à lui, les yeux de Peter restaient malheureusement fixés sur tout ce qu'il avait perdu, sur tout ce qui s'étendait à ses pieds quelques mois plus tôt. Dès qu'il fermait les yeux, son regard s'en retournait dans le passé : il se revoyait directeur du groupe hôtelier de la toute puissante famille Capwell, fiancé à la belle et douce Kelly, la plus jeune fille du richissime Channing Creighton Capwell. Santa Barbara, la Californie, le monde entier s'étendait alors à ses pieds, prêt à être conquis, car son alliance avec la famille Capwell promettait à l'ancien professeur qu'il était le plus beau des avenirs.

Mais comme dans tous les contes de fées, il y a toujours un moment où même le plus beau des rêves se transforme en cauchemar. Et un jour, tout bascula pour Peter. Ce jour coïncide avec la libération de prison de Joe Perkins, l'ancien petit ami de Kelly, où il purgeait sa peine pour le meurtre de Channing Capwell Junior. Très vite, Peter se rendit parfaitement compte qu'un lien très fort les unissait toujours l'un à l'autre, en dépit du drame qui avait séparé leur route. Sa jalousie maladive le conduisit à commettre de nombreuses erreurs, et Kelly s'éloigna irrémédiablement de lui pour se rapprocher de Joe. Et alors que tout semblait perdu pour lui (Mason avait découvert qu'il détournait de l'argent sur le compte des Entreprises Capwell, Kelly venait de rompre leurs fiançailles, et il était rattrapé par Ginger Jones et son passé de gigolo), un violent tremblement de terre frappa Santa Barbara le 12 novembre 1984 et lui redonna espoir.

A l'article de la mort, Peter conservait toujours l'espoir de reconquérir le coeur de Kelly, malgré la présence de Joe. Est-ce cet espoir fou qui lui donna la force de survivre à ses blessures ? Nul ne le sait. Mais, afin de retrouver l'amour de Kelly, Peter choisit de lui offrir le plus beau des cadeaux et commit en même temps sa plus belle erreur. Sur son lit d'hôpital, il demanda à Kelly de venir le rejoindre et, dans un souffle, il innocenta Joe du meurtre de Channing Junior. Dès lors, les événements se précipitèrent et échappèrent à tout contrôle. Plus rien ne se dressait sur la route du bonheur de Joe et Kelly. D'ailleurs, même C.C. Capwell leur offrit sa bénédiction, puisque Joe n'était pas responsable de la mort de son fils chéri. Toutes chances pour Peter de regagner le coeur de Kelly venaient de partir en fumée. Joe et Kelly projetaient même de se marier, d'ailleurs une date était fixée, la cérémonie aurait lieu à la fin du mois de janvier 1985.

Et c'est à ce moment-là que tout bascula dans l'esprit de Peter, qu'il se découvrit une autre réalité et qu'il laissa agir "cet autre" qui vit en lui maintenant. Alors qu'un soir où il se rendait à La Mesa (le restaurant mexicain où travaille Kelly comme serveuse) pour rencontrer son ancienne fiancée et avoir une vraie discussion avec elle, son chemin croise celui de Barbara Anderson. Barbara est elle aussi serveuse à La Mesa, et elle est aussi blonde que Kelly. Alors qu'elle est en train de faire la fermeture du restaurant, Peter lui propose un dernier verre. Barbara l'invite à rentrer, acceptant sa proposition, sans se douter qu'effectivement, il s'agira là de son dernier verre.

Lorsque Santa Barbara se réveille en ce matin de janvier 1985, tout le monde en ville ne parle que du meurtre et du viol de Barbara Anderson. D'ailleurs, ce terrible drame occupe déjà la une des quotidiens de la région, et particulièrement du Santa Barbara Chronicles, qui a déjà trouvé un surnom au meurtrier : le tueur aux oeillets. Les plus folles rumeurs courent dans la ville quant à l'identité du meurtrier. Le petit monde de Santa Barbara, paradis des milliardaires, est bouleversé, troublé par la violence de ce crime, plutôt inhabituel dans ce paradis au bord du Pacifique. L'enquête est confiée au sergent Clifford T. Monroe. Kelly assiste au début de l'enquête, elle est bouleversée par la mort de sa collègue et aussi par le fait que jour après jour, elle va devoir travailler dans le lieu du crime.

De son côté, lorsque Peter se réveille dans son appartement, il ne garde aucun souvenir de l'acte commis la veille au soir. Comme à son habitude depuis plusieurs jours, il se réveille avec un de ses violents maux de tête. Ce n'est que par l'intermédiaire du journal télévisé qu'il apprend le meurtre d'une serveuse de La Mesa. En se forçant, Peter se souvient d'être allé hier soir à La Mesa dans le but de parler avec Kelly et puis, c'est le trou noir. Comme s'il avait pris une cuite... Toutefois, le sergent Monroe trouve étrange la présence de l'oeillet blanc et pense avec certitude qu'il s'agit là d'un message ou plutôt d'une signature abandonnée par le tueur. Alors que Monroe interroge le propriétaire de La Mesa, Peter espionne leur conversation. Interrogé par Monroe, Peter, nerveux, reconnaît qu'il est venu ici la veille et qu'il a croisé Barbara, mais il nie lui avoir adressé la parole.

Plus tard, Peter se rend au cabinet de son médecin, le docteur Bresley, pour avoir les résultats des tests au sujet de ses nombreux maux de tête. Là, son médecin a une mauvaise nouvelle à lui annoncer. En effet, Peter souffre d'une tumeur au cerveau, tumeur qui peut s'avérer être mortelle. Comprenant que son avenir à Santa Barbara est des plus compromis, Peter, qui ne possède plus rien, est obligé de supplier Mason (son pire ennemi) pour qu'il lui prête l'argent nécessaire à son départ. Mason, qui déteste Peter pour l'avoir accusé du meurtre de Channing Junior, tient là sa revanche. Et c'est les poches vides que Peter regagne son appartement, seul, oublié de tous. Lorsque Kelly apprend la nouvelle de la mort de Barbara à Joe, celui-ci se joint à C.C. pour que Kelly cesse de travailler pour un temps à La Mesa et qu'elle retourne habiter à la résidence Capwell, où elle sera plus en sécurité. Bien évidemment, Kelly se refuse à obéir aux ordres de son père et de son fiancé.

Les jours passent et la déprime dans laquelle plonge Peter jour après jour s'aggrave, son seul but restant la reconquête du coeur de Kelly. Cela devient son obsession. Et elle le ronge de l'intérieur à petit feu. Peter ne vit plus que pour cela. Car dans sa logique de malade, s'il retrouve l'amour de Kelly, il retrouvera en même temps la situation qui était la sienne avant que revienne à Santa Barbara Joe Perkins. C'est pour cela que chaque jour qui passe, Peter suit Kelly, épiant chacun de ses faits et gestes, dans l'ombre, guettant le moment propice pour fondre sur elle.

C'est l'arrestation de Lionel Lockridge, quatre jours après le premier meurtre, qui fournit l'opportunité à Peter de croiser le chemin de l'objet de tous ses désirs. Après avoir quitté Mason et Warren Lockridge, Kelly, accompagnée de Summer Blake, s'en retourne au State Street bar pour boire un verre, en attendant leur retour. Peter, retiré dans un coin, les épie depuis leur arrivée. Dans un moment d'inattention, il ne remarque pas que Kelly a déjà quitté la table. Et pendant qu'il observe Summer, par moment le visage de Kelly se superpose au sien. Peter sent que la réalité est en train de lui échapper. Summer, lasse d'attendre le retour de Warren, finit par se lever de table. C'est ce moment que choisit Peter pour bondir sur sa proie. Amie intime de Kelly, Summer n'est guère surprise de croiser le chemin de Peter. Durant une fraction de seconde, devant les yeux de Peter, l'image de Kelly danse avec celle de Summer. Très vite, il se ressaisit et invente une histoire pour attirer Summer dans son filet : Warren aurait eu un accident, et Peter se propose de l'accompagner jusqu'à lui. Inconsciente du danger qui la menace, Summer monte dans la voiture de Peter. Reconnaissante, elle le remercie d'être venu la chercher et de la conduire vers celui qu'elle aime. Quelques minutes après que Summer ait quitté le State Street bar accompagnée de Peter, Warren arrive au bar et apprend que Summer vient de partir à l'instant avec un homme. Aussitôt, Warren pense au meurtrier qui rôde peut-être dans les parages et imagine le pire pour Summer. Très vite, il se reproche ardemment de l'avoir laissée seule, se sentant déjà coupable de ce qui pourrait lui arriver.

A peine montée dans la voiture, Peter remet un oeillet blanc à Summer. C'est à ce moment précis que Summer réalise qu'elle se trouve aux côtés d'un fou qui viole et tue des jeunes filles blondes, comme elle. La voiture s'arrête dans un entrepôt désaffecté. Peter viole et étrangle Summer, croyant faire du mal à Kelly. Peter quitte ensuite rapidement le lieu du crime.

Par un curieux hasard, c'est Warren qui découvre le corps, mort, de celle qu'il aime passionnément. Warren est anéanti et se tient pour responsable du drame qui vient d'arriver. Prévenue, la police débarque aussitôt sur le lieu du crime, sur les ordres du sergent Monroe. Très vite, Clifford découvre l'oeillet blanc juste à côté du corps de Summer. Deux meurtres en deux jours. Et à chaque fois, il s'agit de femmes jeunes blondes. Et à chaque fois, on retrouve un oeillet blanc aux côtés de la victime. La déduction de Monroe est évidente : les deux meurtres sont l'oeuvre d'un seul et même homme et, de plus, le meurtrier signe ses crimes d'un oeillet blanc.

Lorsque le soleil se lève sur la baie de Santa Barbara, un nouveau drame fait la une de tous les journaux. Car le tueur aux oeillets a encore frappé. Passée la stupeur, la peur s'insinue davantage dans tous les foyers de la ville. Car, comme le soulignent les journalistes, les enquêteurs ne semblent avoir aucune idée ni du mobile, ni du meurtrier. Et il semblerait qu'au meurtre de Barbara Anderson et à celui de Summer Blake, il devrait bientôt s'ajouter d'autres noms. Dans tous les foyers de la ville, la peur gagne du terrain. Et que l'on s'appelle Perkins, Capwell ou Lockridge, on semble être tous concerné par le meurtrier qui frappe des jeunes filles, belles, blondes et qui fréquentent un restaurant à la mode.

De son côté, l'enquête suit son court. Bien entendu, on n'a retrouvé aucune empreinte autour du corps de Summer. Et comme pour Barbara, aux côtés de Summer gisait un collant (qui a servi pour l'étrangler), ainsi qu'un oeillet blanc, la triste signature du tueur. Le sergent Monroe, chargé de l'enquête, ne voit aucun suspect possible. Ce n'est qu'après une discussion avec Warren que Monroe apprend que Summer a déjà été violée par le passé, et c'est pour cela qu'elle est partie à Los Angeles afin de suivre une thérapie. Après avoir interrogé Warren, Monroe, en compagnie de Mason, questionne Gina. Celle-ci leur apprend qu'à l'époque elle habitait en Caroline du Sud et qu'elle fréquentait un voyou du nom de Hank Judson. C'est lui qui aurait battu et violé Summer.

De son côté, Peter se réveille avec un terrible mal de tête. Ses souvenirs de la nuit dernière sont flous et lointains. Il remarque juste qu'il porte des éraflures sur le visage comme si on avait essayé de le griffer. Et il apprend avec stupeur que le meurtrier a encore frappé. C'est alors que, petit à petit, des images de lui en compagnie de Summer lui reviennent en tête.

Après une rapide enquête, Clifford Monroe réussit à constituer un dossier sur Hank Judson, qu'il s'empresse vite de montrer à Mason. D'après Monroe, Hank aurait le profil pour être le sinistre individu qui se cache derrière le tueur aux oeillets : ses parents ont divorcé alors qu'il avait dix ans, il a été placé en maison de correction pendant deux ans, et il a fait plusieurs séjours en prison depuis, et puis il connaissait Summer Blake. Mason se range à son avis et, ayant appris que Hank se trouve à Los Angeles, ils s'y rendent tous les deux. Là bas, ils décident rapidement de se séparer afin d'augmenter leurs chances. Monroe, inquiet pour Mason, lui demande de ne rien tenter seul et de l'appeler aussitôt qu'il aura retrouvé Hank. Mason se charge d'attendre Hank au Club 602, un bar où Hank a l'habitude de traîner. Comme à son habitude, Hank finit par débarquer. Tout de suite, il est alerté par Sam, le propriétaire, qu'un homme est à sa recherche, lui indiquant Mason du regard. Et avant que ce dernier puisse lui pointer son arme dessus, Hank le désarme et commence à le frapper.

Mason ne doit son salut que grâce à l'intervention de Warren, qui est venu à Los Angeles après avoir interrogé à son tour Gina. Obligé de répondre aux questions de la police, Hank certifie qu'il n'a tué ni Summer, ni Barbara. D'ailleurs, pour le premier meurtre, il a un excellent alibi puisqu'il était en prison. Déconcertés, Monroe, Mason et Warren s'en retournent à Santa Barbara et reprennent leur enquête. Mais pour le moment, ils ne possèdent pas le moindre indice quant à l'identité du tueur.

En dépit de la peur qui s'est étendue sur la ville, la vie continue de suivre son cours. Et les Capwell font bloc autour de Gina pour la soutenir dans cette terrible épreuve. Au fond d'elle, Gina se sent en partie responsable de la mort de Summer. Tout comme Warren. Et c'est rongés par les remords qu'ils se rendent au service funèbre célébré à la mémoire de Summer. Peter, qui ne cesse d'espionner toujours Kelly, surprend une conversation à La Mesa et apprend qu'elle compte s'y rendre à dépit de la peur qui la terrasse. Et avant que débute l'office, Peter se cache dans la chapelle. Caché derrière un rideau, son regard ne quitte jamais celle qui ne cesse de hanter ses jours comme ses nuits.

Tout le monde est réuni autour de Summer pour lui rendre un dernier hommage : C.C., Gina, Kelly et Joe, Warren, Eden et Cruz, Mason, Monroe. C.C. fait l'éloge de Summer. Mais, conscient que Summer aimait tendrement Warren, il lui demande de dire quelques mots, en sa mémoire. Peter, en bougeant derrière son rideau, fait un peu de bruit, ce qui éveille la curiosité de Monroe. Peter a toutefois réussi à s'enfuir avant qu'il soit découvert. Après la cérémonie, Monroe s'approche de Cruz Castillo afin de lui demander qu'il accepte de redevenir policier (car Clifford et Cruz ont été ensemble à l'académie de police), afin qu'il puisse leur apporter son aide. Et pour l'aider dans son choix, Monroe lui remet le dossier du tueur aux oeillets. Eden, qui entend toute leur conversation, est des plus surprises en apprenant que Cruz, durant un temps, a été agent de police. De son côté, Cruz assure au sergent Monroe qu'il va réfléchir à sa proposition, mais qu'il ne peut pas pour l'instant lui donner une réponse.

Le lendemain, Peter Flint rencontre son médecin, le docteur Bresley. Celui-ci s'inquiète pour son état de santé, car Peter ne suit pas son traitement, se refusant à prendre ses médicaments. Peter, se sachant condamné, sait qu'il va mourir même s'il se soigne, alors il laisse la maladie suivre inexorablement son cours, le menant plus avant sur le chemin de la folie. Et Peter s'engage avec plus de rage sur cette route qui, il le sait avec certitude, le conduira auprès de sa Kelly. Et jouant de sa chance, alors que Joe a dû s'absenter, Peter se rend aussitôt à La Mesa. Là, du téléphone du restaurant, il passe un coup de fil, demandant à la serveuse de transmettre un message pour Kelly. Peter se fait passer pour Joe et voudrait que Kelly se rende sur son lieu de travail pour récupérer une caisse à outils qu'il aurait oubliée.

Alors que Kelly se trouve avec Eden, sa jeune soeur, la serveuse lui fait la commission. Kelly est ennuyée. Elle a accepté une interview avec Susan Carlyle (qui n'est autre que Sophia Capwell) pour une discussion sur les rapports entre une jeune fille et son père. Eden se propose alors de la remplacer. Et Peter, qui est déjà parti, n'assiste pas à la fin de la scène, où Kelly explique à Eden ce qu'elle doit faire. Et sans le savoir, Eden, à la place de Kelly, roule vers le piège que lui a préparé Peter. Lors de son entretien avec Susan Carlyle, Kelly reçoit un appel de Joe et elle comprend alors que ce n'est pas lui qui lui a demandé un service. Kelly panique, car elle comprend aussitôt qu'Eden est en danger.

De son côté, Eden arrive aux entrepôts et, au lieu de trouver la caisse à outils de Joe, elle tombe sur un oeillet blanc. La peur la gagne rapidement. Et avant qu'elle puisse pousser le moindre cri, Peter, voyant celle qu'il aime, l'assomme et la monte dans sa voiture. Avant de partir, il prend le temps de lui lier les pieds et les mains ainsi que de mettre un bâillon sur sa bouche et de lui voiler les yeux. Il prend cependant le temps de la regarder et de lui caresser les cheveux, le visage, en l'appelant par son prénom : «Kelly, Kelly...». Peter fait alors route vers la forêt, vers un endroit désert où Kelly et lui pourront se retrouver seul à seul.

Terrifiée par la peur, Kelly se rend très vite aux entrepôts, où elle retrouve le sergent Clifford Monroe. Ce dernier lui montre ce qu'il vient malheureusement de découvrir : l'écharpe de Eden ainsi qu'un oeillet blanc. Il semblerait que les heures soient comptées pour Eden. Joe et Mason arrivent à leur tour sur le lieu du drame. En continuant l'enquête, Mason trouve des traces de sang qui ne peuvent appartenir qu'à Eden. Kelly et Mason sont terrassés. Et personne ne fait le lien entre le mystérieux coup de fil de "Joe" pour Kelly avec l'enlèvement d'Eden. Monroe sent bien que l'enquête est en train de lui échapper et qu'il n'arrive pas à trouver le moindre indice laissé par le tueur. C'est pourquoi il relance à nouveau Cruz, sans toutefois lui dire que, cette fois-ci, la nouvelle victime s'appelle Eden Capwell.

Dans le clan Capwell, la peur se lit sur tous les visages. Craignant pour la sécurité de celle qu'il aime, Joe ravale son orgueil et sa fierté et demande à Kelly d'abandonner son travail, mais aussi lui fait comprendre qu'il serait préférable pour eux de retourner habiter à la résidence Capwell, où ils seront en sécurité. C.C., pour une fois, se rattache à l'avis de Joe. Comme à leur habitude, tous les membres de la famille Capwell font bloc derrière leur chef de clan. Tout le monde ne cesse de penser à Eden, qui est retenue par les griffes d'un fou. Et c'est à ce moment que le sergent Clifford Monroe dit toute la vérité à Cruz, en lui apprenant que la nouvelle victime du tueur aux oeillets n'est autre qu'Eden. Comprenant le terrible danger qui menace celle qu'il aime, Cruz accepte aussitôt de rejoindre son ami pour traquer le meurtrier qui terrorise Santa Barbara. Seul Mason au début se montre réticent à sa venue. C'est pourquoi Cruz est obligé de lui donner le numéro de téléphone de son supérieur pendant qu'il travaillait pour les services secrets.

Rassurée par l'arrivée de Cruz au sein de l'équipe de recherche, la famille Capwell n'en continue pas moins de trembler pour Eden. Car Eden est toujours inconsciente dans la voiture de Peter, aux côtés de celui qui a failli devenir son beau-frère. Peter roule à vive allure en direction de la forêt afin d'être tranquille, loin du monde, en compagnie exclusive de sa fiancée. Après un long moment, Eden reprend enfin conscience. Il ne lui faut que quelques minutes pour qu'elle replonge dans l'enfer de la réalité. Aussitôt, elle essaie de faire un marché avec son kidnappeur, ignorant qu'il s'agit de Peter Flint. Elle lui promet de l'argent, beaucoup d'argent s'il accepte de la libérer. Mais Peter ne veut pas d'argent. D'ailleurs, il ne comprend pas pourquoi sa Kelly a aussi peur de lui. Arrivé dans une clairière, en forêt, il fait sortir Eden de la voiture. Cette dernière, sentant que pour elle la fin est proche, essaie de se débattre, de se libérer des griffes de ce fou. La colère et la rage montent en Peter. Il ne comprend pourquoi Kelly se débat autant. Peter essaie alors d'étrangler Eden. La peur de mourir redonne un coup de fouet à ses forces, et Eden parvient à se dégager des mains de Peter. Et en essayant de s'enfuir alors qu'elle a toujours les yeux bandés et les mains liées, Eden tombe de la falaise qui borde la clairière.

Peter, du haut de la falaise, regarde Eden tomber. Eden finit sa chute inconsciente; du sang coule sur son visage. En entendant un couple en train de se disputer, Peter décide de s'enfuir aussitôt, abandonnant Eden à son triste sort. Avant de partir pour Santa Barbara, Peter efface toutes traces de son crime, en particulier les traces de sang encore présentes sur le siège de sa voiture. Puis, il reprend le volant et s'en retourne en ville. Tout au long du trajet, Peter se pose de nombreuses questions car il ne comprend pas trop ce qui lui arrive. Et en entendant à la radio qu'Eden Capwell vient d'être enlevée, Peter se sent de plus en plus mal, ne comprenant rien à ce qui se passe en lui.

Dès son arrivée en ville, il se rend à la Mesa pour vérifier que Kelly y est toujours. Là, il questionne une serveuse sur les différents meurtres qui ont eu lieu à proximité du restaurant. Et tandis qu'à une table voisine Cruz et Joe l'observent, Peter comprend qu'il est le seul responsable des différents meurtres. D'ailleurs des flashes de Barbara Anderson et de Summer Blake lui apparaissent. C'est lui le tueur aux oeillets. C'est lui qui les a violées et étranglées. La vérité est un véritable raz de marée qui anéantit Peter. Incapable de rester plus longtemps sous le regard de Joe et de Cruz, Peter part en courant se terrer dans son appartement. Pendant qu'il retourne chez lui, Peter a tout le temps de réfléchir. Face à lui, Joe se pose aussi de nombreux questions. Même s'il est heureux que Cruz ait rejoint l'équipe de recherche, Joe craint que cela soit trop tard. Car Joe sent que tous les meurtres sont liés à La Mesa et peut-être aussi à Kelly car, à chaque fois, elle était en compagnie des victimes peu de temps avant qu'elles meurent. Afin d'en avoir le coeur net, Joe décide de suivre Peter jusqu'à son appartement.

A peine arrivé chez lui, Peter sait que la fin est proche, que les choses ne peuvent plus durer encore longtemps ainsi. Dans un moment de lucidité, Peter sort son revolver et décide de se suicider et d'en finir ainsi une bonne fois pour toutes avec le tueur aux oeillets. Lorsqu'il pointe son arme sur lui, il entend quelqu'un qui frappe avec violence à sa porte. C'est Joe. Joe pénètre dans l'appartement et l'accuse d'être le tueur aux oeillets, en voyant une photo déchirée et recollée de lui en compagnie de Kelly. Très vite, les choses dégénèrent et les deux hommes en viennent aux mains. Joe frappe violemment Peter qui s'effondre sur le sol. En quittant les lieux, Joe trouve une chemise couverte de sang. Aux yeux de Joe, il n'y a plus de doute : Peter est bel et bien le tueur aux oeillets, et c'est Kelly qu'il veut.

Pendant ce temps, Eden est toujours allongée sur le sol. Elle finit par retrouver ses esprits, réussit à enlever son bandeau et, avec mille difficultés, elle réussit à écrire HELP sur le sol. Elle espère que quelqu'un trouvera son message et viendra à son secours. Encore, les choses ne peuvent que s'arranger puisque son kidnappeur est parti. Péniblement, elle se relève et commence à faire quelques pas, cherchant un moyen de revenir vers la civilisation.

Joe, après sa visite chez Peter, a donné rendez-vous à Cruz et à Kelly au poste de police pour leur soumettre sa théorie : Peter serait le tueur aux oeillets. Il en est sûr. D'ailleurs, Kelly était à chaque fois avec les victimes. De plus, il s'agit toujours de jeunes femmes blondes, comme Kelly. Cruz reconnaît que sa théorie tient la route, mais avant d'aller arrêter Peter pour l'interroger, il leur faut des preuves autres que celles que Joe a découvertes, car elles sont irrecevables devant un tribunal. Joe enrage et demande à Cruz de retourner voir le médecin de Peter. Cruz lui dit que c'est déjà fait, et que le docteur Bresley lui a confié que l'état de santé de Peter est critique et qu'il a besoin au plus vite d'un traitement. Cruz lui conseille fermement de le laisser conduire l'enquête à sa façon et de ne surtout pas s'en mêler.

Dès le départ de Joe, Peter reprend sa voiture et s'en retourne à l'endroit où il a laissé Eden, avec la ferme intention de la tuer. Parvenu sur les lieu, Peter découvre avec horreur le message de détresse laissé par Eden. Il s'empresse aussitôt de l'effacer, la panique gagnant encore et toujours du terrain. Craignant de se faire prendre et qu'on découvre sa nouvelle identité, Peter s'empresse de partir à la recherche d'Eden. Cette dernière est toujours à la recherche d'une issue de secours. Mais Peter abandonne très vite ses recherches, car il entend un hélicoptère approcher à proximité de la forêt. Rongé par une terrible crainte : qu'Eden ait pu le reconnaître, Peter s'empresse de quitter rapidement les lieux et de retourner à Santa Barbara.

Au même moment, Cruz Castillo reçoit un coup de fil du poste de police, au cours duquel on l'avertit que des promeneurs auraient retrouvé Eden. Cruz reprend espoir. Très vite, il s'avère que cette information est exacte. Cruz est soulagé de retrouver Eden saine et sauve, celle qu'il commence à aimer. Il est d'autant plus heureux qu'il apprend aussi que, contrairement aux autres victimes du tueur aux oeillets, Eden n'a pas été violée.

Passée la joie des retrouvailles, l'enquête reprend. Et suite aux nombreux soupçons que porte Joe, Cruz commence lui aussi à suspecter Peter d'être le tueur aux oeillets. Et Cruz fait même convoquer Peter au poste de police afin de lui poser quelques questions car, comme insiste Joe, Peter connaissait toutes les victimes. Peter accepte de s'y rendre, la peur au ventre, ne cessant de se demander si Eden l'a reconnu ou non. Cruz et Peter, alors qu'ils sont en train de se quereller, sont vite rejoints par Mason Capwell, par Clifford Monroe et par Howard, l'avocat de Peter. Comprenant qu'ils ne possèdent absolument rien contre son client, l'avocat de Peter fait son maximum pour disculper et relâcher Peter. Convaincu que le monde entier est contre lui, Peter jure de s'en sortir et à n'importe quel prix.

De retour à son appartement, Peter a la surprise de recevoir la visite de Veronica Gayley, son ancienne secrétaire qui vient lui apporter des papiers. Très vite leur conversation dérive sur le mystérieux tueur aux oeillets. Inconsciente du danger qui la menace, Veronica raconte qu'elle connaissait toutes les victimes. Et que c'était aussi le cas pour Peter. D'ailleurs, elle l'a même vu à La Mesa, avec Barbara Anderson, la première victime. Craignant qu'elle fasse le lien entre lui et l'assassin et qu'elle aille parler à la police, Peter, dans son esprit torturé, décide de la tuer. Alors qu'il s'apprête à passer à l'action, Veronica est sauvée in extremis par Mme Ingle, la propriétaire de l'appartement de Peter. Cette dernière, en frappant à la porte, permet à Veronica de quitter l'appartement de Peter, sans que toutefois elle se rende compte du drame qui aurait pu s'y jouer.

Mais, craignant toujours pour sa sécurité, Peter projette de tuer rapidement Veronica. Il en va de son avenir. Et en découvrant dans le journal l'annonce pour la première d'un film qui aurait lieu ce soir même au cinéma de Santa Barbara, Peter a une idée. Son plan est sans faille. De son côté, Veronica s'empresse de téléphoner à Mason, afin de lui apprendre que le jour du meurtre de Barbara Anderson, elle a vu Peter en sa compagnie à La Mesa. Malheureusement, Mason, fou de jalousie à l'égard de Veronica (elle cachait Lionel Lockridge dans son appartement), ne lui laisse pas la possibilité de placer le moindre mot et raccroche. Veronica, pour se détendre, se prépare un bain bouillonnant.

A l'autre bout de la ville, Peter se rend au cinéma, où il achète un billet pour le film de ce soir. Là, il tombe sur Amy et Brick qui eux aussi viennent voir le film. Peter se montre très amical avec eux, s'installant même à leurs côtés. Au cours de la séance, Peter s'absente et se rend aux toilettes. Là, il verrouille la porte de l'intérieur et s'échappe par la fenêtre qu'il laisse entrouverte. Et il se rend aussitôt à l'appartement de Veronica. Là, malgré toutes les précautions de son ancienne secrétaire, il parvient à rentrer dans l'appartement. Petit à petit, Veronica sent la peur s'abattre sur elle et, en écoutant Peter, elle se rend parfaitement compte que quelque chose ne va pas chez lui. Elle a beau le supplier de partir, Peter ne bouge pas. Très vite, elle comprend alors que derrière le beau visage de Peter Flint se cache aussi un monstre. Veronica enclenche à l'insu de Peter le magnétophone, afin d'enregistrer leur conversation. Et même si elle se débat du mieux qu'elle peut, la folie décuple les forces de Peter. Et Peter étrangle Veronica. Avant de quitter l'appartement, Peter transporte le corps de Veronica dans le jacuzzi. Là, il arrange la scène et dépose entre les doigts de Veronica un oeillet blanc. Juste avant de partir, il tombe sur le magnétophone de Veronica et, constatant qu'il est en marche, l'emporte. Ne perdant plus la moindre seconde, Peter remonte dans sa voiture et fait route vers le cinéma. En chemin, il en profite pour écouter la cassette de Veronica. Dans son cerveau malade, il est heureux d'entendre crier Veronica alors qu'il est en train de la tuer. De retour au cinéma, Peter refait le trajet à l'envers. Mais avant de regagner la salle de projection, il téléphone à Mason et laisse défiler la bande. De l'autre côté de la ligne, Mason n'entend que les cris de Veronica. Puis, il retourne s'installer confortablement dans son siège, afin de regarder la fin du film. Et pour se créer un alibi indestructible, Peter renverse maladroitement ses pop-corn sur Amy. Sans le savoir, Amy, Brick et Marisa, qui les a rejoint au cinéma, serviront ainsi d'alibi au crime de Peter.

Mason, comprenant que le pire est arrivé pour celle qui représentait plus qu'une simple secrétaire à ses yeux, téléphone très vite à la police et roule à très vive allure en direction de l'appartement de Veronica. Là, il est anéanti en découvrant le corps mort de Veronica, tenant encore un oeillet blanc entre les doigts. La rage et la colère s'abattent alors violemment sur lui. Avait-il négligé quelque chose au cours de l'enquête ? N'avait-il pas vu un élément qui aurait pu empêcher ce crime ? Il ne le saura jamais. Et pourtant Mason sait que, quelque part, il n'a pu ou pas voulu voir un détail qui aurait pu mettre un terme à ces meurtres odieux. Mason est aussitôt rejoint par Cruz. Ce dernier comprend très vite qu'il s'agit d'une nouvelle victime du tueur aux oeillets et qu'il s'agit aussi d'une personne que connaissait bien Peter, le meilleur suspect jusqu'à ce jour. Mason, en tant qu'adjoint du procureur, accepte alors de faire reconduire Peter au poste de police. Et c'est Cruz qui se charge d'aller le chercher à son appartement, où d'ailleurs il vient juste d'arriver, tenant encore à la main son sac contenant le magnétophone et la cassette de Veronica. Arrivé au poste de police, Peter semble perdre ses moyens en voyant les cheveux blonds d'Elizabeth Peale. Seule Elizabeth semble prendre conscience du trouble de Peter.

Lors de l'interrogatoire, Mason et Cruz ne cessent de harceler Peter de questions. Ce dernier leur raconte sa journée : après la visite de Veronica à son appartement, il est allé au cinéma. D'ailleurs Amy et Marisa Perkins, ainsi que Brick Wallace, peuvent confirmer ses dires. C'est ce que s'empressent aussitôt de vérifier Cruz. Et à l'heure où Mason certifie que Veronica lui a téléphoné, heure à laquelle elle a aussi été tuée, Peter se trouvait au cinéma. Joe, qui est arrivé entre-temps, ne peut pas croire qu'ils vont une nouvelle fois relâcher Peter, alors que c'est lui le meurtrier, il en est certain.

Avant de quitter le commissariat, Peter entend une conversation entre Joe et Cruz et apprend ainsi que Kelly sera seule la prochaine heure. Et, tandis que de son côté, Joe vérifie le temps nécessaire au trajet entre le cinéma et l'appartement de Veronica, Peter part chez Kelly. Pendant un moment, Peter l'observe de la fenêtre. Elle est en train de dormir, la télévision allumée. Peter réussit à s'introduire dans l'appartement et, au moment où il se prépare à la tuer, Cruz et Joe rentrent dans l'appartement. Cruz est en colère contre Kelly car elle n'a pas verrouillé la porte d'entrée. Entre-temps, Peter s'est caché dans le dressing. Et tandis qu'ils partent tous les trois, Peter entend Cruz avouer à Kelly que Peter est certainement le meurtrier, mais que, pour le meurtre de Veronica, il a un excellent alibi. Peter reste encore un moment dans l'appartement de sa bien-aimée. Avant de partir, il dépose un oeillet blanc sur la commode, un ultime cadeau...

Cruz continue de mener son enquête, ne baissant pas les bras afin de trouver un indice qui pourrait impliquer Peter. De retour au cinéma, Cruz se souvient que, étant enfant, il permettait à ses amis de s'introduire sans billet dans le cinéma par l'intermédiaire de la fenêtre des toilettes. Très vite, Cruz et Mason découvrent un morceau de bois permettant de maintenir ouverte la fenêtre. Cruz commence à voir clair dans le jeu de Peter. Il demande alors à Mason de retourner avec lui à l'appartement de Veronica, pour vérifier qu'il n'y manque rien. Et au bout d'un moment, Mason finit par s'apercevoir que le magnétophone de Veronica a disparu. Dans l'esprit de Cruz, c'est un détail qui peut avoir son importance. Cruz demande alors si lors du coup de fil de Veronica, il n'a pas entendu au milieu de ses cris un fond de musique, étant donné qu'elle allait prendre un bain pour se détendre. Mason dit avec autorité qu'il n'entendait rien, juste les appels au secours de Veronica. Et qu'il est certain que c'était réel.

Pressé d'en avoir le coeur net, Cruz se rend chez Peter. Menant sa petit enquête, Cruz découvre un magnétophone dans la salle de bain de Peter. Peter l'a laissé là, car lorsqu'il a essayé de le brûler avec la bande, il est tombé sur la page du journal annonçant le mariage de Kelly avec Joe. Cruz, en quittant Peter, passe un étrange coup de fil à Mason. Mason, à l'autre bout, n'entend que des cris. Il panique. Et en entendant l'explication de Cruz (il a embauché une actrice pour qu'elle crie de la même façon que Veronica), Mason comprend qu'il est possible que Peter se soit joué d'eux.

Heureusement au milieu de tous ces drames, un heureux événement se profile à l'horizon : le mariage de Kelly et Joe. Et plus la date approche, plus Kelly est nerveuse, comme si au fond d'elle-même elle savait que quelque chose de pire l'attendait encore. D'ailleurs, nuit après nuit, elle fait souvent le même cauchemar : elle rêve que Peter la tue, lors de sa cérémonie de mariage. Alors qu'elle confie ses peurs à Joe et à Cruz, elle reçoit un colis contenant de nombreux oeillets blancs. Convaincu que le pire ne saurait tarder, Kelly voudrait décaler leur mariage, mais Joe insiste pour qu'ils continuent de faire comme ils l'ont prévu.

Avant la cérémonie, Peter a le temps de déposer un oeillet blanc dans la pièce où Kelly est censée revêtir sa robe de mariée. Lorsqu'elle découvre la fleur, elle quitte la pièce en hurlant. Joe et Cruz finissent par calmer Kelly, qui ne cesse de trembler de la tête aux pieds. Après de longues minutes, Kelly finit par retrouver son calme et elle décide de continuer la cérémonie. Elle retourne dans le vestiaire de l'église pour s'habiller. Et alors qu'elle s'apprête à se changer, Peter fait irruption dans la pièce. Kelly panique. Elle se sent terrassée par une vague immense. L'air lui manque. Elle sent tout autour d'elle le monde qui s'effondre. Heureusement, Peter lui parle très vite, ce qui lui permet de retrouver aussitôt ses esprits. Elle ne l'écoute pas, elle veut juste sortir, ne plus être en sa présence. Mais Peter l'empêche de sortir, lui avouant qu'il est venu dans le seul but de lui offrir un cadeau pour son mariage avec Joe. Kelly lui dit qu'elle n'en veut pas, que tout est fini entre eux. Mais très vite, elle se rend compte que la situation échappe à tout contrôle. Heureusement, Joe revient la voir et a la grande surprise de se retrouver nez à nez avec Peter Flint. Aussitôt, il le chasse violemment, et avant que Cruz puisse intervenir, dans un moment d'inattention, Peter a la possibilité de retourner dans sa cachette. C'est Eden, troublée d'avoir retrouvé sa mère, qui permet à Peter de sortir de ce mauvais pas. Et malgré la peur engendrée par la présence de Peter, d'un commun accord, Kelly et Joe décident de faire comme si Peter Flint n'existait plus. Chacun de leur côté, Kelly et Joe revêtissent leurs habits de mariage.

De son poste d'observation, Peter observe toute la cérémonie, fou de rage. Devant l'autel, avant de prononcer leurs voeux, Kelly prend une bible, afin de lire un psaume. Et dès qu'elle ouvre le livre, elle le laisse aussitôt tomber, car en guise de marque page, elle a trouvé un oeillet blanc. La peur la reprend. Mais, forte de la présence de Joe à ses côtés, elle préfère continuer la cérémonie. C'est ainsi que, sous le regard chargé de haine de Peter, son ancien fiancé, Kelly Capwell devient l'épouse de Joe Perkins.

A la sortie de l'église des jeunes mariés, Peter s'empare de son arme et, toujours caché, vise à la fois Joe mais aussi Kelly. Très vite, il se rend compte qu'il ne pourra pas réussir son plan, car les invités félicitant le jeune couple l'en empêchent. Juste après la réception, c'est Cruz lui-même qui les accompagne à l'hôtel, où ils doivent passer leur nuit de noce. Mais à l'hôtel, Peter est déjà là, les observant monter jusqu'à la suite nuptiale que Cruz a réservé pour eux. Et ce que tout le monde ignore à Santa Barbara, c'est que Peter a réservé la suite adjacente à la leur. Et pendant que Joe attend que Kelly revienne des toilettes, il est accosté par une prostituée du nom de Candy Fox. Peter, qui observe toute la scène, la prend dans son esprit malade pour Kelly. Et dès qu'elle a quitté Joe, c'est lui qui l'accoste et l'invite dans sa suite.

C'est au même moment que les deux couples regagnent leur suite respective. Peter propose alors à Candy de porter la tenue qu'il avait préparée pour Kelly, qui accepte même de jouer le jeu d'être sa Kelly. Ce n'est que lorsqu'il dépose un oeillet blanc dans ses cheveux qu'elle se sent dans une situation étrange. Mais Peter se montre si prévenant, si tendre, si amoureux. Et en voulant mettre de la musique, Candy enclenche dans le magnétophone la cassette de la nuit du meurtre de Veronica. En entendant les cris de sa dernière victime, Peter panique et étrangle Candy afin de la faire taire. De l'autre coté du mur, Kelly et Joe entendent les cris d'angoisse et alertent aussitôt Cruz et la sécurité de l'hôtel. Et alors que Joe fait irruption dans la suite de Peter, ce dernier a réussi à s'échapper par la fenêtre, emportant avec lui le poste et la cassette.

Néanmoins, l'étau se resserre autour de Peter. Car maintenant, Mason Capwell, qui est aussi adjoint du procureur de Santa Barbara, est convaincu que derrière le tueur aux oeillets se cache Peter Flint. Sûr de sa culpabilité, Mason fait amener Peter au poste de police, le lendemain, afin qu'on l'interroge. Là, Cruz le harcèle de questions, lui demandant où il a passé la nuit. Sûr de lui, Peter lui dit qu'il a dormi dans sa voiture après avoir écumé les bars de la ville. Ni Cruz, ni Mason, n'en croient un traître mot. Et Cruz lui demande, avant de sortir un moment de la pièce, de rédiger sa confession, en écrivant ce qu'il a fait depuis le début des meurtres. Peter s'exécute. Mais à peine Cruz est-il sorti qu'il reçoit un coup de fil d'un ami. Et alors que le policier qui a pris la communication répète le numéro de téléphone, Peter s'empresse d'en faire de même. Car il a parfaitement compris la situation. Il s'agit du numéro de l'endroit où Kelly va passer sa lune de miel avec Joe.

Toujours convaincu de sa culpabilité, Mason et Clifford Monroe lui font passer un test au détecteur de mensonges. Mais malheureusement, la personnalité de Peter étant tellement malade, il réussit haut la main cette nouvelle épreuve. Alors, Cruz, pour essayer d'atteindre Peter, lui demande de l'aider à attraper le meurtrier qui terrorise toutes les femmes blondes de Santa Barbara, en essayant bien de lui faire comprendre que Kelly Capwell est la prochaine sur la liste. N'ayant aucune preuve pour l'arrêter, une nouvelle fois, Cruz laisse Peter quitter librement le poste de police.

A peine sorti, Peter décide de passer à l'action. Se faisant passer pour Joe Perkins, il prend contact avec l'ami de Cruz et réussit à obtenir l'adresse de la villa. Et avant même que le couple de jeunes mariés ne puisse profiter de leur lune de miel, Peter est déjà là, en train de les épier, constamment. Et profitant d'un moment où Kelly est seule, il rentre dans la maison et verrouille la porte de l'intérieur. Cette fois-ci, les voilà seuls dans la même maison. Personne ne se mettra plus en travers de leur route. Personne ne pourra empêcher Peter d'aimer Kelly. Kelly, en voyant Peter, est bouleversée. Elle est terrifiée, d'autant plus que Peter pointe le canon de son revolver sur elle. Obéissant à celle qu'il aime, Peter pose son arme et ne cesse de lui parler de son amour : jamais, oh non jamais, il n'a cessé de l'aimer. Consciente que l'état mental de Peter est des plus fragiles, Kelly décide de faire comme si elle aussi l'aimait toujours. Et quant Peter lui tend un oeillet blanc, en dépit de sa peur, elle lui permet de l'embrasser dans le cou. Mais la résistance est trop dure et Kelly ne peut résister au besoin de s'enfuir. Dans sa course, elle chute et tombe inconsciente.

Quand elle finit par se réveiller, elle est dans la voiture de Peter et à ses côtés. En voulant bouger, elle a la surprise de s'apercevoir qu'elle a les pieds et les poings liés. Vêtue de sa seule chemise de nuit, elle panique car, au fond d'elle, elle est à peu près certaine de ce qui l'attend : le même sort que Barbara Anderson, que Summer Blake, que Veronica Gayley et que Candy Fox. De tout son être, Kelly tremble de peur. Peter s'aperçoit qu'elle est réveillée et, tendrement, il lui demande de ne pas se faire de soucis car ils ne vont pas tarder d'arriver à destination. Ils ne vont pas tarder d'arriver à l'endroit rêvé pour leur lune de miel, où ils seront seuls au monde. Kelly frissonne davantage en découvrant l'ampleur de la folie de Peter. La voiture continue sa route et, au bout de longs kilomètres, Peter finit par s'arrêter à côté d'une maison isolée. Kelly fait semblant d'avoir perdu conscience. Peter la porte amoureusement jusqu'à la chambre, la dépose délicatement sur le lit et s'en retourne chercher une couverture dans la voiture. Pendant ce bref laps de temps, Kelly en profite pour téléphoner à Joe et lui dit qu'elle ne sait pas où Peter l'a emmenée, elle sait juste qu'ils ont fait beaucoup de kilomètres. Trop vite pour nos deux amants, Kelly est obligée de raccrocher car Peter revient déjà. Feignant toujours de dormir, Peter s'allonge à ses côtés. Après un long moment, Kelly se lève doucement, de peur de réveiller Peter qui s'est endormi. Elle se dirige doucement vers la porte. Mais avant qu'elle n'ait pu l'atteindre, Peter se précipite sur elle et l'empêche de sortir. Afin de se justifier, Kelly se plaint de terribles maux de ventre. Alors pour calmer la douleur, elle voulait aller chercher un comprimé dans la voiture. De plus, comme il a l'air très fatigué, elle ne voulait surtout pas le réveiller. Peter n'en croit pas un traître mot. Fermement, il la reconduit vers la chambre, lui glisse un oeillet blanc dans les cheveux et la parfume de son parfum préféré.

A son retour, Joe se rend parfaitement compte que quelque chose de grave vient de se passer et il imagine aussitôt le pire. Et comme d'habitude, il appelle son ami Cruz Castillo à son secours. Ce dernier arrive très vite, accompagné d'Eden Capwell, pour se mettre le plus vite possible à la recherche de Kelly. Peu de temps après, ils retrouvent la voiture de Peter à l'aéroport. La peur les gagne car ils ne possèdent pas le moindre indice sur la destination de Peter. Comment savoir où il a emporté Kelly ? A des kilomètres de lui, Joe, Cruz et Eden paniquent car, si Peter a pris l'avion sous un faux nom, ils n'ont aucun moyen de savoir quelle est sa destination. Heureusement, un policier vient mettre un terme à leur inquiétude. Peter aurait loué une voiture. Ainsi, comme le souligne Cruz, ils savent maintenant quel véhicule ils doivent rechercher. La course contre la montre pour sauver Kelly repart de nouveau.

Kelly, parfaitement consciente de l'état de santé de Peter, se laisse faire. Elle feint d'être toujours amoureuse de lui. Malheureusement, à un moment dans leur discussion, elle parle de Joe. Aussitôt, Peter se met en colère. Il devient comme fou. Il bondit sur Kelly, la couche sur le lit et la viole. Tout de suite après, Peter se sent coupable et il avoue à Kelly ce qu'il a fait depuis leur rupture. Il lui explique que c'est lui qui a tué toutes les autres femmes, qu'il ne voulait pas les tuer elles directement, mais qu'il cherchait à la tuer elle, Kelly. Et lorsqu'elle lui demande pourquoi il ne le fait pas, Peter lui répond qu'il en est parfaitement incapable. Puis, au bout d'un moment, Kelly déclare avoir faim et qu'elle aimerait aller manger au restaurant. Peter n'aime pas cette idée, car il craint qu'on les reconnaisse l'un et l'autre. Mais Kelly lui dit que comme c'est leur lune de miel, il faut qu'ils en profitent. Peter finit par céder, attache Kelly au manteau du lit et part en voiture pour lui acheter une robe. Alors que Kelly, toujours attachée, parvient à s'emparer d'un couteau, Peter apprend par l'intermédiaire de la radio que la police de Santa Barbara a lancé des recherches pour les retrouver.

A Santa Barbara, tous les moyens sont mis en oeuvre pour retrouver la fille du puissant C.C. Capwell. La fatigue et la peur aidant, Joe finit par craquer et laisse exprimer toute sa colère et toute sa frustration. Il en veut à Cruz pour avoir eu à plusieurs reprises Peter sous la main et de l'avoir relâché à chaque fois. S'il l'avait arrêté, il n'en serait pas là aujourd'hui. Cruz, en ami, comprend, mais il sait qu'il a eu raison; à l'époque, il n'avait aucune preuve contre Peter. Cruz décide de rester avec Joe, car il craint que ce dernier, s'il retrouve Peter, l'abatte froidement, et il préférerait éviter cela. Il prend la direction de l'équipe de recherche et explique aux pilotes d'hélicoptères la région où ils doivent commencer leurs recherches.

Ligotée sur son lit, Kelly tente désespérément de se libérer, mais elle est obligé d'arrêter et de cacher le couteau sous les couvertures, car Peter est déjà de retour. A son visage, elle constate tout de suite que l'humeur n'est pas au beau fixe. Néanmoins, Peter lui tend la robe qu'il lui a achetée. Alors que Peter lui tourne le dos, Kelly tente de le blesser avec son couteau, mais Peter la stoppe avant qu'elle n'ait pu lui faire le moindre mal. Peter décide alors qu'ils ne vont plus au restaurant. Et Kelly lui demande de mettre la radio, pour qu'ils puissent danser ensemble. C'est ainsi que Kelly apprend qu'à Santa Barbara, les recherches ont déjà commencé pour les retrouver. Fou de colère, Peter éteint la radio et oblige Kelly à se coucher à ses côtés.

De son côté, Cruz centralise toutes les recherches. Et l'utilisation des hélicoptères augmente de beaucoup la rapidité des recherches, puisque ces derniers ont déjà retrouvé le véhicule de location abandonné par Peter. Cruz, accompagné de Joe et d'Eden, se rend aussitôt sur les lieux. Et Cruz, en bon limier, sent qu'ils sont sur la bonne piste. En effet, une vendeuse dans le village voisin reconnaît la photo de Peter et dit qu'il est passé pour acheter une robe pour sa femme qui s'appelle Kelly. Tous reprennent espoir.

Pendant un moment d'assoupissement, Kelly en profite pour poignarder violemment Peter à la jambe. La blessure est réelle et Peter perd du sang. Kelly tente de s'échapper, mais Peter se lève pour la rattraper. Dans sa fuite, Kelly lui jette une chaise sur sa jambe blessée. Peter hurle de douleur. La folie explose en lui. Il lui crie qu'il va se venger, qu'il va la tuer car elle n'est pas la vraie Kelly. Cependant, Kelly réussit à s'échapper dans le désert. Bien évidemment, Peter la rejoint.

Au même moment, Cruz, Joe et Eden rentrent dans la maison où Peter a séquestré Kelly. En voyant les traces de sang, Joe prend peur : et si Peter avait tué Kelly ? La haine le submerge et Joe s'en prend à Cruz, qu'il tient pour responsable du malheur qui s'abat sur lui. Heureusement, Cruz parvient à le calmer, et ils peuvent reprendre leur recherche.

Dans sa fuite dans le désert, Kelly finit par se terrer dans un vieux camping-car abandonnée. Là, elle se cache à l'intérieur, espérant que Peter qui est parti à sa recherche ne la trouve pas. Kelly tremble car Peter est en train de découper la porte à l'aide d'une scie électrique. Et tandis qu'il la domine de toute sa force, Kelly lance un oreiller sur la scie. Celle-ci se bloque à cause des plumes. Kelly lui donne un coup de hache et tente de s'évader. Peter tombe à terre. Et avant que Kelly parvienne à s'enfuir, il réussit à l'empoigner par une jambe. D'une main, il retient Kelly prisonnière, et de l'autre, il tâtonne le sol à la recherche de la hache. Cependant, Kelly parvient à se libérer des griffes de Peter, et elle s'enfuit en courant dans le désert. Quant à Peter, il se redresse difficilement et s'il peut partir à la suite de Kelly, c'est grâce à l'aide d'un bâton. Dans sa course, Kelly finit par atteindre une voiture.

Toujours à la recherche de Kelly et de Peter, les secours s'organisent. Cette fois-ci, ils préviennent Cruz qu'ils viennent de découvrir un camping-car abandonné avec non seulement des traces de sang, mais aussi avec des empreintes de pas, au moins deux, qui vont en direction du désert. Et Joe reprend espoir. Kelly serait toujours en vie.

Effectivement, Kelly est toujours vivante. Mais elle a toujours Peter à ses trousses. Cachée dans la voiture, elle le voit qui se dirige droit vers elle. En effet, Peter a lui aussi remarqué la voiture avec une portière ouverte. Kelly, qui a trouvé un bout de tissu et des allumettes, a une idée. Discrètement, elle sort par l'autre côté de la voiture, glisse le bout de tissu dans le réservoir et y met le feu. Aussitôt, Kelly court se mettre à l'abri. De sa cachette, elle voit Peter qui monte dans la voiture juste au moment où cette dernière explose. C'en est fini. Le cauchemar est terminé. Et pour en avoir le coeur net, elle s'approche de la voiture en flammes. Elle voit Peter allongé, immobile à côté. Elle s'en approche de trop près et Peter la saisit. Kelly le frappe et se sauve.

Parallèlement, les secours se rapprochent. C.C., présent dans un des hélicoptères, prévient Cruz qu'ils ont repéré une voiture en flammes. Joe décide de s'y rendre et convint Eden et Cruz de rester là pour faire le relais avec les hélicoptères. Joe, au volant de la jeep, fonce vers Kelly. Arrivé à proximité de la voiture, il ne remarque pas Peter, il voit juste Kelly en train de courir. Il part à sa recherche, en hurlant son prénom. Kelly, en entendant ses cris, pense qu'il s'agit de Peter et que le cauchemar continue. Forte heureusement, Joe est plus rapide qu'elle et finit par la rattraper. Ivre de bonheur et de soulagement, ils tombent dans les bras l'un de l'autre. Ils vont pouvoir reprendre leur vie là où ils l'avaient laissée et oublier Peter. Définitivement. Toutefois, Kelly dit qu'elle sera rassurée que lorsqu'on retrouvera le corps de Peter.

Et Kelly a entièrement raison d'avoir peur. Le cauchemar n'est pas terminé, pas encore. Car Peter fait route vers Santa Barbara, au volant d'une voiture. Une femme l'a pris en train de faire du stop. Et pendant qu'elle conduisait, elle s'est jetée hors de la voiture. C'est ce qu'elle raconte à la police. L'homme qu'elle a pris ressemblait à Peter Flint et, de plus, au cours du trajet, il s'est mis à l'appeler Kelly. La peur s'abat à nouveau sur Kelly et sur Joe, ainsi que sur toute la famille Capwell.

A son arrivée à Santa Barbara, Peter se rend à son appartement. Là, il écrit sa confession dans laquelle il reconnaît être le meurtrier de Barbara Anderson, de Summer Blake, de Veronica Gayley ainsi que de la prostituée. Il explique qu'il ne voulait pas vraiment les tuer, mais c'est sa maladie qui l'a conduit à le faire.

Cruz, en apprenant la nouvelle du retour de Peter en ville, demande à ce que la police passe à son appartement. Très vite, on le met au courant des derniers événements : il a assommé le garde qui surveillait son appartement. Cruz se rend aussitôt sur les lieux et découvre la confession. En la lisant, il apprend que Peter reconnaît être le tueur aux oeillets et aussi le meurtrier de Channing Capwell Junior (il s'avérera plus tard que ces lignes ont été rajoutées par Marcello Armonti). Si personne n'est réellement surpris de l'identité du tueur aux oeillets, le fait que Peter soit l'assassin de Channing Junior fait l'effet d'une bombe dans le clan Capwell.

De leur côté, lorsque C.C. leur apprend qu'on vient de retrouver le corps de Peter, Kelly et Joe respirent à nouveau. Il semblerait que maintenant cela soit bel et bien fini. Et Kelly et Joe décident de reprendre le cours normal de leur vie. Et pour surmonter son traumatisme, Kelly avoue à Joe qu'elle a laissé volontairement Peter la violer. Elle avait trop peur qu'il la tue. Joe comprend, promet de la soutenir et de faire en sorte de lui faire oublier ces heures terribles. Pour la surprendre, il décide de la conduire à un pique-nique surprise sur la plage, où elle retrouve un peu de sa joie de vivre. Mais Mason, qui découvre que le corps trouvé n'est pas celui de Peter, se lance aussitôt à leur recherche. Et il les trouve juste au moment où ils allaient rentrer dans leur appartement. De l'autre côté de la porte, Peter les attend de pied ferme, un revolver à la main.

Sur le palier de porte, Peter apprend que Kelly et Joe sont invités en fin d'après-midi à une petite fête chez Amy Perkins. Et il a le temps de s'enfuir avant que Kelly et Joe reviennent prendre quelques affaires. Là, ils peuvent remarquer que Peter est passé chez eux, car tout l'appartement a été aspergé du parfum préféré de Kelly. Et malgré les mises en garde de Mason et de leur famille, Kelly et Joe décident de se rendre, en dépit de la menace de Peter, chez Amy comme si de rien n'était. Ainsi tout se met en place petit à petit pour que la vengeance de Peter puisse avoir lieu. Seulement le cours des événements va rapidement échapper au contrôle de Peter.

Après avoir quitté l'appartement de Joe et de Kelly, Peter se rue chez Amy Perkins. Avant que cette dernière vienne lui ouvrir la porte, il a été obligé de sonner à plusieurs reprises. En effet, Amy, en grand ménage, écoutait la musique assez fort et n'a pas entendu les premiers appels de Peter. En lui ouvrant la porte, Amy est pétrifiée en voyant Peter. Sans un mot, il la pousse et s'incruste chez elle. Face à son revolver, Amy est contrainte et forcée d'obéir à ses ordres. Et dans un premier temps, Peter veut qu'elle rappelle tous les invités (autres que Joe et Kelly) pour leur signaler qu'elle annule la petite fête. Puis, voyant que Kelly n'arrive pas, Peter s'impatiente et demande à Amy de l'appeler pour lui demander de venir plus tôt. A peine a-t-elle raccroché que le téléphone sonne. C'est Jackie Parks qui lui annonce que son mari a une permission et qu'il vient la voir. C'est pourquoi elle va passer prendre quelques affaires. Amy n'a pas le temps de lui dire de ne pas venir.

Et quelques minutes après son coup de fil, Jackie rentre chez son amie et tombe nez-à-nez avec Peter. Les voilà maintenant toutes les deux ses otages. Peter se rend compte que la situation se complique. Il attendait Kelly, sa femme, et le voilà en train de retenir deux autres femmes comme prisonnières. Les événements se poursuivent. Et après Jackie, c'est Mason qui sonne à la porte d'Amy. Obéissant à Peter, elle essaie de le chasser par tous les moyens, mais Mason insiste et finit par rentrer, se retrouvant face à face avec Peter. Curieusement, Mason était venu pour avertir Amy de faire très attention, car Peter rôdait dans les parages.

Peter est fou de joie de tenir prisonnier le grand Mason Capwell. Et tandis qu'il ne se lasse pas de son plaisir, une violente crise de maux de tête l'oblige à s'asseoir. Peter est terrassé par cette crise, par cette douleur qui l'a obligé, à chaque fois, à tuer. Mason, qui se rend parfaitement compte de son état, essaie de lui faire entendre raison : il est malade et il a besoin de suivre un traitement médical. Mais Peter n'est pas dupe des véritables sentiments de Mason à son égard. Amy demande alors de téléphoner à Gina DeMott pour lui dire que la fête est annulée. Peter accepte. Or, en réalité, Amy appelle Cruz qui comprend l'état de la situation. Mais, au même moment, Peter jette un coup d'oeil par la fenêtre et il remarque Joe et Kelly en train de discuter avec Larry Parks. Et lorsque Gina DeMott téléphone réellement, Peter comprend qu'Amy parlait avec la police. Peter, devant le soudain changement de situation, commence à paniquer. D'un violent coup, il assomme Mason, qui s'effondre sur le sol. Ensuite, il ne quitte plus la fenêtre, espionnant Joe, Kelly et Larry. C'est à ce moment que tous les trois décident de s'avancer chez Amy. Alors qu'ils sonnent à sa porte, Peter panique. Il tire sur Larry, le prenant pour un policier en raison de son uniforme. Larry s'effondre, Kelly part se cacher derrière une voiture et Joe réussit à rentrer chez sa soeur. Jackie est anéantie; comme elle, tout le monde dans la maison pense que Peter a tué Larry. Elle se précipite à ses côtés pour le pleurer. Heureusement, Larry feint d'être mort afin de piéger par la suite Peter. Las d'entendre Jackie pleurer, Peter accepte qu'on dépose le corps de Larry dans une autre pièce.

Lentement, Mason refait surface. Parfaitement conscient de la situation, il implore Peter de laisser partir Amy. Il le supplie de mettre un terme à ce cauchemar pour elle et pour l'enfant qu'elle porte. Car lui, mieux que quiconque, sait qu'un enfant ne doit pas grandir sans l'amour d'une mère. Touché par les mots de Mason, Peter accepte de libérer Amy.

Décidé à prendre son avenir en main, Peter appelle Cruz et lui ordonne de faire venir Kelly ou sinon, il tuera tout le monde. Il ne lui laisse que quinze minutes. Cruz refuse que Kelly se soumette à ce chantage. Et c'est Maggie Gillis, un officier de police, qui prendra la place de Kelly. Ainsi, déguisée en Kelly Capwell, elle pourra s'approcher de Peter et faire feu sur lui. Malheureusement, c'est d'abord Peter qui tire sur elle, en ayant remarqué la présence de son arme. C'est à ce moment que Larry saute sur Peter et parvient à le désarmer. Dans l'action, Mason et Larry ont réussi à se libérer, ainsi que Jackie. Dans la maison, il ne reste plus que Joe, seul face à Peter. Les rivaux de toujours se retrouvent face à face pour l'ultime bataille, la plus importante.

Si tout le monde se réjouit de la libération des otages, Kelly reste la seule à trembler, car son Joe, lui, est toujours prisonnier. Marcello Armonti, le célèbre psychiatre qui est venu renforcer la police, propose à Cruz de se servir de l'attaque de Peter contre celle qu'il prenait pour Kelly. Pourquoi ne pas lui dire que Kelly se meurt et qu'elle le réclame. Cela aura au moins pour conséquence de le faire sortir de sa cachette. Cruz accepte. Cependant, Kelly refuse catégoriquement. Car si Peter croit qu'elle va mourir, il va vouloir se venger sur Joe, le seul responsable de leur séparation à ses yeux. Cruz décide de continuer. Il appelle Peter et lui dit à lui et à Joe que Kelly va mourir. Peter accepte de sortir, mais au dernier moment, comprenant qu'il y a peut-être un piège, il exige qu'on lui apporte Kelly, sinon il sera contraint et forcé de tuer Joe. Kelly panique et s'empare d'une arme. Et alors que Cruz s'apprête à donner l'assaut à la maison, il apprend que Kelly est sur le point de rentrer dans la maison des Perkins.

Alors Peter la remarque. Il remarque aussi l'arme qu'elle porte. Il tire sur elle, à deux reprises. Heureusement, Joe réussit à s'interposer. Blessé, Joe s'effondre par la fenêtre, avant d'être conduit à l'hôpital. Maintenant, c'est Kelly qui est retenue prisonnière de Peter. De peur de mourir, Kelly avoue à Peter qu'elle l'aime toujours et qu'elle est enceinte. Elle attend un bébé de lui. Plus rien désormais ne s'oppose à leur bonheur. A la limite de la folie, Peter la croit. Ils se réfugient dans la chambre d'enfant préparée par Amy. Peter croit vraiment que Kelly lui dit la vérité. Il est si heureux. Il a retrouvé Kelly. Et ils s'aiment encore. Il pose son arme pour prendre dans ses bras un ours en peluche. Il jure d'être un bon père pour son enfant, meilleur que celui qu'il a connu. Kelly, qui garde toujours un oeil sur le revolver, s'en approche. Elle parvient à l'attraper et dirige le canon sur Peter. Très vite, il réussit à la désarmer. Dans son esprit malade, Peter imagine maintenant que c'est Kelly qui est la seule responsable de ses problèmes. C'est elle et personne d'autre. Alors, pour se venger, il va lui donner la même leçon qu'aux précédentes. Il essaie de la violer, mais Kelly se débat.

C'est à ce moment que Cruz fait irruption dans la pièce. Peter voit Cruz et s'apprête à faire feu. Mais avant qu'il ne puisse tirer, Cruz tire et tue Peter. Et cette fois-ci, le cauchemar est bel et bien terminé. Peter gît là, mort, allongé sur le sol, dans son sang, à quelques mètres de Kelly. Elle ne peut y croire. A plusieurs reprises, elle a cru que Peter était définitivement sorti de sa vie. Et là, elle attend qu'il se relève et saute sur elle, pour la tuer. Mais Peter ne bouge pas. Cette fois-ci, c'en est fini du tueur aux oeillets. Cruz s'approche de Kelly et la serre très fort dans ses bras, l'obligeant à regarder vers demain...

Et demain, c'est Joe, son mari qui est à l'hôpital. Kelly s'y rend. La vie s'écoule au ralenti. Tout le monde est heureux de la retrouver saine et sauve, mais, pour elle, ce n'est pas fini. Tant qu'on ne lui dira pas que Joe est sauvé, cela ne sera pas fini. Au chevet de Joe, elle prie, elle pleure. Hélas, le destin sera des plus cruel. Le lendemain, Joe décédera dans ses bras. C'est la fin du monde pour Kelly. Joe, son Joe, est mort. Jamais elle ne pourra se faire pardonner pour son témoignage. Jamais ils ne pourront rattraper ces cinq années si bêtement perdues. Jamais... Jamais... Plus jamais la femme qui est en elle n'aimera de la même façon. Et c'est peut-être pour cela que lorsqu'elle retrouvera l'amour, sous les traits de Nick Hartley, il faudra qu'elle aille demander la permission à Joe, sur sa tombe, pour pouvoir aimer à nouveau...

Texte écrit pour ce site par Lilian

A lire : Le couple Kelly et Joe . Le mariage de Kelly Capwell et Joe Perkins