3 mai 1969 ou la fausse mort de Sophia

 

 Accueil   This page in English  

Après la naissance de Ted, le petit dernier, en 1966, Sophia Capwell est une femme comblée. Elle vit dans une villa de rêve à Santa Barbara, auprès d'un homme dévoué et aimant. Sophia est peut-être alors la femme la plus heureuse de la ville. Elle partage son temps libre entre l'éducation de ses cinq enfants, Channing Junior, Eden, Kelly et Ted, et Mason (le fils de Pamela, la première épouse de C.C.), et le soutien sans limite qu'elle offre à l'homme qu'elle aime, Channing Creighton Capwell. Oubliés les rêves de gloire et les feux des projecteurs qu'elle avait connus des années plus tôt, alors qu'elle était une actrice montante à Hollywood. Oubliés aussi ses rêves d'amour éternel qu'elle avait cru vivre auprès de son amant Lionel Lockridge. Au bras de C.C. Capwell, Sophia s'accomplit et se réalise mieux qu'elle n'aurait pu le faire sur des plateaux de cinéma.

Cependant, Sophia finit par comprendre qu'elle ne peut passer sa vie dans l'ombre de C.C. Capwell. Elle est une femme, une femme à part entière remplie de rêves et d'espoirs. Et malheureusement pour elle, ces derniers semblent s'effriter avec le temps, maintenant que C.C. a repris pleinement la direction des Entreprises Capwell. De plus en plus souvent, C.C. est absent. Et Sophia se languit de lui. Certes, elle s'occupe de ses enfants, mais Sophia n'est pas qu'une mère, c'est aussi une femme qui rêve d'amour, de surprises, de tendresse. De tous ces moments d'exception que C.C. lui a donnés, il ne lui reste à présent que des souvenirs. Et plus le temps passe, plus Sophia se languit...

Les hasards de la vie font qu'un jour le chemin de Sophia croise à nouveau celui de Lionel Lockridge. Totalement différent de C.C., Lionel lui apporte, comme au temps de leur liaison, une certaine frivolité, une joie de vivre spontanée et naturelle, qui manque à C.C.. Et très vite, Sophia se laisse emporter par ce tourbillon de vie... A nouveau séduite, Sophia finit par succomber aux avances de Lionel. Sophia, comme par le passé, est prise au piège : elle est amoureuse de ces deux hommes diamétralement opposés et, ce qui n'arrange rien, sont les pires ennemis. Des années plus tôt, follement amoureuse de Lionel, Sophia s'était laissée conquérir par C.C. par vengeance. Aujourd'hui, amoureuse du père de ses enfants, Sophia s'est laissée séduire par la spontanéité de Lionel. Alors que C.C. est tant occupé par ses affaires, Lionel sait se montrer si disponible, si attentionné : il met toute l'originalité qui manque à la vie de l'épouse délaissée. C'est pourquoi elle engage un avocat pour qu'il rédige les documents en vue d'un éventuel divorce d'avec C.C.. Mais hésitante, prise au piège de ses sentiments, Sophie ne les signe pas; C.C. ignorant tout, bien sûr, de cette démarche.

Si Sophia succombe très vite, elle se reproche tout aussi vite de mettre en péril son mariage, mais aussi l'avenir de ses enfants. Sophia s'est résolue à mettre un terme à sa liaison, d'autant plus que Lionel n'a aucunement l'intention de se séparer d'Augusta, son épouse.

C'est pourquoi, en ce jour du 3 mai 1969, Sophia a donné rendez-vous à Lionel sur son yacht, profitant d'un voyage d'affaires de C.C. à San Francisco. Un peu plus tôt dans la journée, Sophia a annoncé à Kelly qu'elle ne pourrait pas se rendre avec elle au zoo, comme elle lui avait promis. Agée de 5 ans, la petite fille ne comprend pas les raisons du refus de sa maman, d'autant plus qu'elle le lui avait promis. Triste, Kelly se réfugie dans sa chambre et s'effondre en larmes sur son lit, tenant sa poupée serrée contre elle.

Sur le yacht des Lockridge, Sophia se prépare à annoncer la nouvelle à Lionel. Sans que Sophia ne soit au courant, une petite fille blonde qui lui ressemble étrangement, les observe de la jetée. Il s'agit d'Eden qui, par le plus grand des mystères, a réussi à suivre sa mère, elle aussi intriguée par le comportement de sa maman. Eden a les yeux fixés sur le yacht, au loin, qui vogue dans la baie de Santa Barbara.

Sur le yacht, Sophia annonce à Lionel qu'elle souhaite rompre pour se consacrer uniquement au père de ses enfants. Mais Lionel ne semble pas l'entendre de cette oreille. Aussitôt, Lionel et Sophia se disputent et en viennent aux mains. Aux cours de leur dispute, Lionel se blesse à la tête et s'effondre inconscient sur le pont, alors que Sophia tombe par-dessus bord.

Sur le quai, Eden assiste impuissante à la noyade de sa mère. Elle pousse un cri, terrible, mais personne autour d'elle ne semble l'entendre. Un instant plus tard, un homme s'approche d'elle et lui fait oublier sous hypnose la terrible scène à laquelle elle vient d'assister. Cet homme n'est autre que Marcello Armonti, qui faisait son jogging le long de la plage.

Dans l'eau, Sophia dérive. Elle s'éloigne du bateau qui lui aussi dérive au gré des courants. N'ayant plus d'autre solution que de rejoindre la plage, Sophia se met à nager. Brasse après brasse, Sophia s'approche de la plage. Sa volonté sera la plus forte, elle doit tenir, tenir pour Eden, pour Kelly, pour Ted et pour Channing, ses enfants, ceux qui représentent toute sa vie. Lentement au cours de sa course, Sophia, blessée, finit par oublier son passé, son nom, sa vie, jusqu'au souvenir de ses enfants, tout ce qui faisait sa vie, son quotidien. Et c'est blessée, exténuée, qu'elle s'effondre sur le rivage.

Pendant ce temps, sur son yacht, Lionel Lockridge finit par reprendre conscience. Son premier mot est «Sophia». Revivant la scène, Lionel comprend que, par accident, il a poussé Sophia hors du bateau. Il a beau crier, il ne la voit pas. Sophia n'est pas là. Avec horreur, Lionel réalise qu'il vient de tuer celle qu'il aime. Lionel n'a pas d'autre idée que de quitter au plus vite les lieux du drame, sachant très bien que jamais personne ne recherchera la femme de C.C. Capwell sur le yacht des Lockridge. Ce jour-là, Lionel rentre chez lui et attend.

Ce même jour, à son retour de San Francisco, C.C. apprend la disparition de son épouse. Durant plusieurs jours, il recherche Sophia. L'absence cruelle se fait ressentir. C.C. découvre la solitude, celle qui accompagne plus fidèle qu'une ombre, celle qui étreint le coeur à la pensée d'événements du quotidien. Et pour ne pas blesser davantage ses enfants, C.C. se refuse à faire reconnaître Sophia Wayne Capwell morte. Alors, pour combler son absence et se donner une raison d'avancer, C.C. se concentre sur son travail et ses enfants.

Lorsque Sophia pose le pied sur la terre ferme, elle s'effondre. Elle n'a plus la moindre force, plus le moindre souvenir. Elle tombe à même le sable. Heureusement, Marcello Armonti qui, tout comme Eden, avait assisté à la scène, vient lui porter secours. Psychiatre italien, il lui tend une main généreuse, lui offrant tout le secours nécessaire à son état. Dans un premier temps, il la soigne avant de la conduire en Italie, où Sophia subit un traitement dans un sanatorium.

Quelle étrange journée que ce 3 mai 1969 ! Et si cette journée était le point de départ d'une partie des troubles qui allaient secouer Santa Barbara des années plus tard ? Un à un, les membres des familles Capwell et Lockridge auront à baser leur comportement sur le souvenir de cette journée.

D'abord Sophia qui, lorsqu'elle retrouve la mémoire en Italie, a une vision faussée de cet après-midi. Dans ses souvenirs, au cours de la dispute, Lionel a délibérément essayé de la tuer. C'est pourquoi, durant toutes ces années en Italie, Sophia n'a de cesse de haïr Lionel Lockridge et de trouver un moyen pour se venger de lui. Ainsi, lorsqu'elle revient à Santa Barbara sous les traits de Dominic, elle complote, avec l'aide de Marcello, pour tuer Lionel. Et c'est ce qu'elle croit faire, ce jour de juillet 1979, lorsqu'elle abat Channing Junior, son propre fils, d'une balle de revolver dans le bureau de la villa Capwell.

Lionel, ensuite, qui, se croyant responsable de la mort de la femme qu'il aimait, passe le plus clair de son temps à fuir Santa Barbara. Passionné d'art et d'histoire de civilisations anciennes, Lionel choisit de parcourir le monde, dans le seul but de fuir d'éventuels soupçons de la police. Curieusement, Lionel doit peut-être sa liberté à son pire ennemi, C.C., puisque, comme ce dernier n'a pas voulu déclarer officiellement Sophia morte, Lionel ne pourrait être recherché pour meurtre.

C.C. aussi reste blessé par cette journée. Depuis ce jour de mai, il a chassé définitivement les femmes de sa vie. Certes, il s'autorise quelques liaisons (dont une avec Megan Richardson), mais aucune autre femme ne franchit la porte de la villa, aucune autre femme ne vient prendre la place de Sophia dans son coeur et dans celui de ses enfants. C.C. tient cette promesse jusqu'à l'arrivée de Gina DeMott. Et c'est pour se marier avec elle qu'il est obligé, contraint par Mason, de faire reconnaître officiellement Sophia morte, ne sachant pas qu'elle est bel et bien vivante et qu'elle est même revenue à Santa Barbara sous les traits de la Comtesse Armonti.

Cette journée est aussi un des détonateurs aux désordres psychologiques que l'on retrouve chez les enfants Capwell, en particulier en ce qui concerne Kelly et Eden. De cette triste journée, Kelly conserve en elle un profond sentiment de culpabilité. Kelly, à la mort de Joe Perkins, plonge dans un curieux délire d'autodestruction, dans lequel elle s'imagine responsable de la mort de sa mère. Kelly se sent incapable de protéger ceux qu'elle aime et, pire encore, elle se rend responsable de leur mort. Et avec la mort de Joe, ce malaise se réveille et plonge Kelly dans un état second : elle redevient la petite fille de 1969 et elle erre comme une malheureuse dans les couloirs de la villa, tenant serrée contre elle la poupée de son enfance. Ce n'est que grâce aux soins de Marcello Armonti que Kelly réussit à surmonter ce trouble.

Quant à Eden, en dépit de l'hypnose de Marcello, elle n'a pas oublié complètement le souvenir du drame. Elle l'a repoussé au plus profond de son être, et elle s'est même inventé une autre personnalité, Lisa, capable de donner libre cours à son ressentiment à l'égard de sa mère. Lisa est là, en Eden; c'est elle qui lui permet de survivre à la noyade de sa mère, de lui faire oublier sa liaison avec Lionel, de combler les seize années d'absence. Et Lisa reviendra des années plus tard lorsqu'Eden, trop faible, ne pourra plus faire face à la colère de son double. Et c'est sous l'emprise à la fois de Lisa et de Channing Junior, son défunt frère, qu'Eden tire une balle de revolver sur sa mère, dans le même bureau où, des années plus tôt, Sophia tua Channing Junior. De la même façon, c'est Lisa qui prend le dessus sur Eden, lorsque C.C. l'envoie à Paris. A cette époque, Eden s'est effacée, laissant le champ libre à Lisa. Cette dernière s'allie avec Andre, un cambrioleur de haut vol, et tous les deux dévalisent les luxueux hôtels de la capitale française. Par ailleurs, Eden vit toujours depuis ce drame avec un terrible sentiment d'abandon au fond de son coeur. Seul son père, le charismatique C.C. Capwell, lui apparaît comme point d'ancrage dans le monde. C'est pourquoi elle s'oppose ouvertement à Gina en 1984, car cette "intrigante" vient lui voler son père. C'est aussi la raison pour laquelle, avant Cruz, elle n'a jamais pu donner pleinement sa confiance à un homme, la peur d'être abandonnée ne la quittant pas.

Force est aussi de constater que les fils Capwell sont eux aussi marqués indirectement par le souvenir de cette triste journée. Channing Junior, le premier. Car bien qu'il n'ait pas assisté à la noyade de sa mère, Channing Junior a grandi dans la solitude, prison de verre à l'image déformée de sa mère. Il la croyait mère exemplaire, épouse fidèle, et puis un jour il la découvre telle qu'elle est vraiment, une femme : une femme qui a aimé un homme avant son père... Par les hasards de la vie, le fils prodigue a découvert que sa mère avait une liaison avec le pire ennemi de son père : Lionel Lockridge. Et pour supporter le choc de cette nouvelle, Channing Junior a grandi dans la haine : la haine de ce rival, qu'il convoque le jour de sa mort avec la ferme intention de le détruire, et la haine de sa mère.

Ted, le plus jeune héritier de la dynastie Capwell, souffre lui aussi des conséquences de cette journée. Il n'était âgé que de trois ans à l'époque. Et depuis il a grandi avec un vide immense à combler. Est-ce pour cette raison qu'il est le seul de sa famille à accueillir Sophia les bras grands ouverts lors de son retour en 1984 ? Est-ce pour cette raison qu'il est le plus souvent du côté de Mason lorsque leur père le chasse de la maison (au cours des années le soutien de Ted envers Mason semble de plus en plus fort, Ted allant même jusqu'à quitter la villa Capwell pour habiter avec lui) ? Est-ce aussi pour cette raison qu'il donne plus d'une fois une seconde chance à Gina ? Ted a semble-t-il besoin, pour être épanoui, d'avoir une famille unie autour de lui. C'est pourquoi, alors qu'il fréquente Laken Lockridge, il fait tout son possible pour réunir derrière leur amour, les deux familles. Et Ted agit de même au cours de son mariage avec Hayley Benson, la nièce de Gina, la nouvelle ennemie jurée du clan Capwell.

Seul Mason semble être le seul à ne pas être touché par les conséquences de cette journée du 3 mai. Il faut dire que Mason fait face, depuis plusieurs années déjà, au même drame : la disparition de sa mère, Pamela.

Enfin, le dernier personnage touché par cette journée n'est autre que le psychiatre Marcello Armonti. Car c'est lui qui découvre Sophia inanimée sur le sable. C'est lui qui soigne et recueille cette femme sans passé, ignorant tout de son ancienne vie. C'est lui qui commence à s'attacher à elle, alors qu'il la conduit en Italie pour être soignée dans un sanatorium. C'est lui aussi qui découvre son identité, et qui met en place les premières pierres du terrible drame qui va secouer Santa Barbara le 30 juillet 1984...

Point de départ d'une suite de drames, la journée du 3 mai 1969 est certainement celle qu'il ne fallait pas vivre. Sophia regrette amèrement, tout au long de la série, d'avoir commis l'irréparable : avoir tué son propre fils... Mais, en se replongeant dans le passé, on peut se rendre à l'évidence que cette journée-là est celle qui précipita la famille Capwell dans une spirale infernale de drames... Sophia étant, malheureusement pour elle, le point de départ de cette tempête qui souffla sur sa famille durant des années...

Texte écrit pour ce site par Lilian

A lire : Désordres psychologiques chez les Capwell