Les bureaux des entreprises Armonti
Santa Barbara

 Accueil   This page in English  

A la mort du Comte italien Armonti en 1984, Sophia Capwell, son épouse, est sa seule héritière. C'est ainsi qu'à son retour à Santa Barbara après plusieurs années d'absence, elle se retrouve à la tête de l'ensemble des prospères entreprises Armonti. On sait peu des secteurs d'activités couverts par ces sociétés, tout au plus qu'elles touchent pour une bonne part au monde de la mode et de la haute-couture.

Les bureaux des entreprises Armonti sont situés au rez-de-chaussée d'un immeuble d'affaires. On en connaît surtout le petit hall d'entrée, aux murs de couleur vert foncée, donnant accès au bureau de la présidente, Sophia.

Cette pièce, éclairée par une grande fenêtre donnant sur l'extérieur, fait la part belle à des briques de verre sur le mur d'entrée, mais également sur le mur derrière le bureau, donnant une impression de clarté. De grands canapés en cuir de couleur crème renforcent l'image haut de gamme de la société. Le bureau de Sophia est situé au fond de la pièce, tourné face à l'entrée.

Des bureaux des entreprises Armonti, on a aussi pu voir la chambre noire, située au sous-sol, qui sert au développement des photos de mode par Sophia et ses employés. Gina Capwell se coincera la main dans la porte en voulant empêcher Sophia d'en sortir avec des clichés afin de ruiner un contrat.

Parmi les salariés des entreprises Armonti, on connaît Kelly, la fille de Sophia, mais aussi T.J. Daniels (qui se rend responsable d'un détournement de fonds), les comptables George Crowder et M. Samuels, et en 1992 Ken Mathis, le nouveau mari de Sophia, ainsi que sa maîtresse, Andi Klein, engagée comme secrétaire.

En 1989, afin d'aider son mari C.C., Sophia accepte de fusionner les entreprises Armonti avec les entreprises Capwell et créer ainsi un groupe plus fort face aux menaces d'O.P.A. de Robert Barr, Capwell/Armonti. Mais Sophia perd la tête de ses sociétés. Elle doit alors partager son poste de présidente avec son ennemie de toujours, Gina, qui vient pour quelques mois installer son bureau aux côtés du sien. Enfin, en 1992, Sophia engage pour travailler avec elle son nouveau mari, Ken Mathis, et - à son insu - la maîtresse de ce dernier, Andi Klein.