La seconde maison de la plage d'Eden Capwell et Cruz Castillo
711 impasse Del Mar, Santa Barbara

 Accueil   This page in English  

A l'été 1988, Cruz Castillo décide de faire une surprise à son épouse Eden, restée à Paris pour une opération médicale. Il achète pour eux deux une grande maison d'aspect moderne qui surplombe la plage de Santa Barbara, et qu'ils avaient l'habitude d'admirer lors de leurs ballades.

On entre dans la maison par une petite impasse ombragée qui donne accès à la porte d'entrée principale.

 

De là, une petite entrée ouvre sur une grande pièce à vivre. Les murs, de couleur crème, créent une atmosphère assez froide, surtout qu'aucun mobilier ou objet de décoration ne vient en atténuer l'effet. Des statues disposées ici et là accentuent encore cette impression de froideur, bien éloignée de la passion qui anime le couple Eden et Cruz.

A noter qu'un petit couloir, à gauche de l'entrée, semble donner sur des pièces qu'on ne verra jamais dans la série.

Un petit mur de séparation permet de passer de l'entrée au salon.

La pièce principale est divisée en plusieurs parties. D'abord un coin salon : une table et des chaises (qui servent aussi bien de bureau que de table à manger), et une succession de canapés d'angle aux couleurs blanches et mauves qui semblent confortables. Les personnages peuvent aussi bien s'y asseoir qu'y dormir des nuits entières.

Sur le mur du fond de cette première partie de la pièce, des étagères accueillent des livres et divers objets, qui tendent vers des œuvres d'art (des sculptures notamment). Quelques marches permettent d'accéder aux étagères les plus hautes.

 

Entre deux canapés trône une cheminée d'envergure impressionnante, qui permet de créer une atmosphère plus feutrée la nuit. Ce salon est, quelques semaines après son emménagement, le lieu d'un terrible événement : le viol d'Eden. Il s'en faut d'ailleurs de peu pour que la jeune femme refuse de retourner vivre dans ces lieux après le drame.

Au fond de la pièce, après quelques petites marches, deux portes : l'une donne accès au patio, l'autre à une pièce dont on ignore le contenu.

Après encore quelques marches, on accède à un escalier en colimaçon pour monter à l'étage, éclairé par une grande baie vitrée.

A l'extrémité du salon, un bar avec évier et frigidaire remplace la cuisine. Il précède un grand miroir mural qui donne l'impression d'agrandir la pièce.

Pour ce qui est de l'étage, on n'en connaît que deux pièces, des chambres à coucher : celle d'Eden et Cruz, puis celle, dès 1989, de leur fille Adriana. Egalement dans les tons clairs, ces deux pièces sont très éclairées, mais sans réel cachet.

On découvre également, début 1991, le grenier de la maison, où Eden cache des souvenirs de ses années passées en Europe.

La plus-value de la maison réside dans le patio mentionné précédemment, qui comporte un jacuzzi, très prisé d'Eden et Cruz, comme de leurs invités (Kelly Capwell, Sandra Mills, Ric Castillo...).

A l'été 1989, Rafael, le père de Cruz, vient habiter une chambre au-dessus du garage. C'est ensuite l'ennemi des Capwell, Robert Barr, qui vient acheter une maison voisine de celle d'Eden et Cruz, mais qui surplombe celle-ci et lui permet d'épier le couple jusque dans leur jacuzzi.

Plutôt froide et impersonnelle, cette maison est bien à mille lieux de la première maison de la plage occupée par Eden et Cruz. D'ailleurs, ce dernier s'en fera très tôt l'écho, en se demandant s'il ne renie pas ses origines modestes et son statut social en vivant dans pareil luxe moderne et finalement peu adapté à sa personnalité.