11 Juillet 2011 - 12 ans de Santa Barbara : le site Français
30 Juil
let 2011 - 27 ans de Santa Barbara

Susan Marie Snyder : «J'ai justifié chaque chose que Laken faisait au nom de l'amour.»

 Par Nicolas, en exclusivité pour Santa Barbara : le site Français, juillet 2011

 Accueil   This page in English  
Le 11 juillet dernier, Suzenne Marie Seradwyn, alias Susan Marie Snyder, a accepté de prendre sur son temps pour répondre en exclusivité aux questions de Santa Barbara : le site Français. L'actrice parle de ses débuts, des années Santa Barbara en tant que deuxième interprète de Laken Lockridge, de son rôle dans As the World Turns, et de ses nouvelles activités aujourd'hui.

Les débuts avant Santa Barbara

Photo de Deborah Maldonado - Heart and Soul PhotographyTout d'abord, parlez-nous un peu de vous : quel âge avez-vous aujourd'hui ? Où vivez-vous ? Quel âge ont vos enfants à présent ?

Je préfère rester sans âge, merci (en français dans le texte). Plus près de 50 ans que de 40. Je vis au Nouveau Mexique et je suis mariée depuis 12 ans maintenant. Nous avons une fille qui est grande à présent.

Vous vous faites maintenant appeler Suzenne Seradwyn. Pouvez-vous nous raconter les raisons pour ce changement de nom ?

J'en avais marre du métier d'actrice et j'ai décidé d'arrêter et de déménager dans le Vermont. J'ai pris des cours de français au Santa Monica College à ce moment-là et j'ai ADORE la manière dont le professeur prononçait mon nom, Susan, qui sonnait comme "Suzenne." Seradwyn est une contorsion du nom d'une déesse galloise, Caerdwen ou Ceridwen. La mère de Merlin, selon la légende. J'étais en train de lire Les Brumes d'Avalon et je trouvais vraiment un écho dans cette sage et puissante déesse. J'ai choisi cette orthographe pour le rendre plus facile à prononcer pour les gens.

Afin de mieux vous connaître, qu'avez-vous apporté de vous-même au personnage de Laken Lockridge dans Santa Barbara ?

J'ai apporté l'enthousiasme de la jeunesse, de l'optimisme, un esprit joueur et intrépide.

Comment avez-vous commencé votre carrière d'actrice ?

J'ai joué dans des pièces à l'école. L'élément déclencheur a été quand le directeur de notre lycée a emmené quatre étudiants en art dramatique à une audition régionale à Portland, dans l'Oregon, pour The American Academy of Dramatic Arts. J'ai été acceptée à l'école et aux vacances je suis partie à New York pour l'été qui a changé ma vie à jamais. J'ai rencontré un coach qui m'a dit de revenir après que j'aie obtenu mon diplôme de lycée et ils me signeraient (un contrat). Je l'ai fait et ils l'ont fait ! J'ai immédiatement commencé des boulots rémunérés dans des publicités, des magazines et des petits rôles dans des soap-operas. Cela m'a pris environ trois ans et demi pour décrocher le rôle régulier de Laken Lockridge.

 

La période de Santa Barbara

Comment avez-vous débuté dans Santa Barbara ?

J'ai passé une audition pour le rôle de Laken à New York quand ils ont recruté la première fois pour Santa Barbara, mais, comme vous le savez, ils ont engagé Julie Ronnie. Deux ans plus tard à peu près, alors que je déménageais pour Los Angeles, j'ai été appelée pour auditionner pour le rôle à nouveau. Cette fois, ils recherchaient un genre tout à fait différent de Laken sur lequel j'ai alors vraiment eu prise.

Avant que vous l'incarniez, Laken avait déjà été interprétée entre 1984 et 1985 par Julie Ronnie, mais "votre" Laken était assez différente de "la sienne". Comment Laken vous a-t-elle été présentée ?

Je n'ai pas été influencée par l'interprétation du personnage par Julie Ronnie, comme je n'avais jamais regardé la série. J'ai simplement joué ce que les scénaristes écrivaient.

Il semble que Laken soit revenue en 1987 pour créer une tension dans le couple Ted et Hayley. Comment êtes-vous parvenue à ne pas faire de Laken une parfaite garce comme elle aurait pu l'être, mais davantage un personnage amical et sympathique ?

A nouveau, c'est comme cela que le personnage était écrit. J'ai justifié chaque chose qu'elle faisait au nom de l'amour.

Pendant que vous l'incarniez, Laken a eu à faire avec un Ted marié et son désir de renouer avec lui, avec Caroline la nouvelle petite-amie de son père, l'arrivée de son ex-petit-ami T.J. Daniels, l'aventure de La Tanière... Quelle a été votre intrigue préférée en tant que Laken ?

J'ai apprécié tout de cela ! J'ai aimé l'histoire de Ted avec le vignoble et quand T.J., le flemmard skieur, est arrivé en ville.

Quels ont été vos partenaires de jeu masculin et féminin préférés en tant que Laken ?

Ca a été très amusant de travailler avec Todd McKee (Ted), Stacy Edwards (Hayley) et Nicolas Coster (Lionel).

Vous avez quitté la série après huit mois. Quelles ont été les raisons de votre départ ? Qu'avez-vous pensé de la fin qui a été réservée pour Laken à ce moment-là ?

Je ne voulais pas quitter la série. Ils m'ont virée et ne m'ont jamais dit pourquoi. Je n'arrive même pas à me rappeler de ce qu'ils ont fait de Laken...?? Je pense qu'ils l'ont renvoyée à New York.

Quel a été votre meilleur souvenir de la série, sur un plan relationnel et professionnel ?

Ca a été une grande expérience formatrice pour moi en tant qu'actrice. J'ai fait mes classes sur le tournage et je suis devenue une vraie professionnelle.

Etes-vous restée en contact avec des membres de la distribution ou de l'équipe après votre départ ? Avez-vous continué à regarder la série ?

J'ai été proche de Stacy Edwards pendant un certain temps, bien que nous ayons perdu le contact. Jane Sibbett et moi jouions des belles-soeurs. Nous sommes toujours de grandes amies à ce jour.

Si vous n'aviez pas joué Laken, quel personnage auriez-vous aimé jouer ?

Hmmmmmm, peut-être Kelly Capwell.

 

Ces 23 dernières années après Santa Barbara et maintenant

Après Santa Barbara, vous avez joué pendant de nombreuses années dans As the World Turns. Comment compareriez-vous ces deux soap-operas?

Santa Barbara était une série d'une demi-heure et As the World Turns durait une heure complète et demandait beaucoup plus de travail. "Julie" était un personnage bien plus complexe et compliqué et mes intrigues étaient davantage mises en avant à l'écran. Jouer ce personnage a été l'une des plus riches expériences de ma vie sur de nombreux niveaux; comme si ce rôle avait été décalqué sur le profil-même de mon destin personnel.
Mes deux meilleures amies dans la vraie vie, l'une à New York, Jennifer Ashe, et l'autre à Los Angeles, Babette Renee Props, ont été engagées pour les rôles des soeurs Snyder, "Meg" et "Ellie." Quand je suis arrivée, j'ai épousé "Caleb" et suis devenue leur belle-soeur.
Mon nom de baptême est Susan Marie Snyder. Le vrai nom de mon père est Joe Wendall Snyder. Mon personnage s'appelait "Julie Wendall Snyder."
J'ai commencé à fréquenter l'acteur Peter Boynton, "Tonio Reyes," avant que j'auditionne pour le soap. Puis, on m'a demandé d'auditionner, j'ai obtenu le rôle et six mois plus tard j'ai épousé Peter dans la vraie vie et voilà "Tonio et Julie". Quand "Julie" est tombée enceinte, Susan est tombée enceinte.
Le scénariste, le regretté Douglas Marland, a appelé sa mère, Bea Snyder. Le nom de ma mère est Bebe Snyder.
L'anniversaire de Douglas était le 5 mai. L'anniversaire de ma mère est le 5 mai.
Enfin bon, il y en avait encore, mais vous voyez le truc...
Mon partenaire, Michael David Morrison, est décédé d'une overdose de drogue. Ils l'ont remplacé le jour suivant. Ca a été assez traumatisant. La partie de moi qui rendait "Julie" réelle, était profondément amoureuse de la partie de Michael qui jouait "Caleb." Ca a été très difficile de se séparer de cela.

Vous avez quitté le métier d'actrice depuis quelques années maintenant. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos nouvelles activités ? Vous semblez ne pas avoir complètement quitté le monde artistique...

J'ai décidé que je voulais que ma fille ait une vie normale en dehors de Los Angeles, New York et le show business. Son papa, Peter, et moi nous sommes séparés et il vivait dans le Vermont à temps plein. Nous sommes tombés d'accord que le Vermont était un endroit spectaculaire pour élever un enfant, donc nous y voilà.

J'ai quitté le show business, légalement changé mon nom (en Suzenne Marie Seradwyn) et je me suis ré-inventée. Je suis devenue la coordinatrice en communication pour l'International Development Consulting Firm à Burlington. J'y suis restée sept ans avant de déménager à Albuquerque, au Nouveau Mexique, il y a deux ans. Je dirige l'Universal DanceChurch et le Laughter Yoga Club depuis janvier 2010.

Pouvez-vous nous en dire plus sur cette Universal DanceChurch et ce Laughter Yoga Club ?

Universal DanceChurch... C'est mon passion. Danse. En anglais maintenant... (en français dans le texte).
Je mixe la musique et présente le thème chaque semaine. Pas de religion. Pas de dogme. Juste un endroit pour que les gens bougent leur corps et s'expriment sans jugement dans la sécurité d'une communauté sacrée. Je pratique ce genre de danse depuis plus de dix ans. J'ai commencé à Los Angeles avec
Michael Molin-Skelton.  Il m'a enseigné la méthode des Five Rhythms de Gabrielle Roth.

Le Laughter Yoga Club est un mouvement international initié par un docteur de Mumbai, en Inde, le Dr Madan Kataria, pour apporter plus de joie et de rire dans nos vies d'êtres humains stressés. J'ai reconnu le besoin de plus de rire dans ma propre vie et je suis devenue un leader certifié. J'ai commencé le premier club ici à Albuquerque. Nous nous rencontrons chaque samedi pour rire sans autre raison que de se sentir bien.

Y a-t-il quelque chose que vous voudriez dire à tous les fans de Santa Barbara à travers le monde qui ne vous ont pas oubliée en tant que Laken ?

Ma véritable passion est d'être une participante active dans l'évolution de la connaissance humaine. C'est ce que je fais tous les jours.

 

Encore tous mes remerciements à Suzenne Marie Seradwyn pour sa grande gentillesse, sa disponibilité et ses jolis efforts en français !
La première photo de cette page a été prise par Deborah Maldonado - Heart and Soul Photography.