11 Juillet 2009 - 10 ans de Santa Barbara : le site Français
30 Juil
let 2009 - 25 ans de Santa Barbara

Mark Arnold : «Je me considère chanceux d'avoir joué Joe.»

 Par Nicolas, en exclusivité pour Santa Barbara : le site Français, août 2009

 Accueil   This page in English  
Le 06 août dernier, Mark Arnold a accepté de prendre sur son temps pour répondre en exclusivité aux questions de Santa Barbara : le site Français. L'acteur parle des années Santa Barbara en tant que second interprète de Joe Perkins, de sa vision du travail sur les daytime soap-operas, et enfin de sa vie depuis son départ de la série.

Les débuts avant Santa Barbara

Tout d'abord, parlez-nous un peu de vous : quel âge avez-vous aujourd'hui ? Où vivez-vous ? Vivez-vous en couple et avez-vous des enfants ?

Je vis à Pasadena en Californie. Divorcé, célibataire, sans enfant.

Afin de mieux vous connaître, qu'avez-vous apporté de vous-même au personnage de Joe ?

Je ne me rappelle pas vraiment ce que j'ai apporté de moi-même pour jouer Joe. Ca a été instinctif.

Quand avez-vous su que vous vous vouliez devenir acteur ?

J'ai su que je voulais devenir acteur quand j'étais en dernière année de lycée, et que j'ai dû décider ce que je voulais étudier. Ma première pièce a été en première année.

Comment avez-vous commencé votre carrière ?

J'ai obtenu mon premier boulot deux jours avant d'être diplômé de l'université, et c'était un téléfilm appelé My Old Man, avec Kristy McNichol, Warren Oates et Eileen Brennan. C'était adapté d'une histoire de Hemingway.

 

La période de Santa Barbara

Comment avez-vous débuté dans Santa Barbara ? Aviez-vous déjà regardé la série durant ses premiers mois ?

Je ne l'avais jamais regardée auparavant. Ils m'ont appelé pour m'offrir le rôle avant qu'ils fassent partir Dane.

Dane Witherspoon a été le premier acteur à incarner Joe durant les tout premiers mois de la série en 1984. Est-ce difficile pour un acteur d'interpréter un personnage qui a déjà été joué par un autre acteur ? Vous rappelez-vous comment votre arrivée a été perçue par le public ?

J'étais mal à l'aise de remplacer un acteur le jour après qu'il soit renvoyé. Le personnage était déguisé, ainsi ils pouvaient me révéler en enlevant le maquillage. Des personnages sont remplacés constamment dans les daytime soaps, et tout autant dans les franchises cinématographiques à présent. Du point de vue du jeu, j'ai dû jouer en rattrapant mon retard afin de comprendre l'histoire des interrelations. D'un point de vue personnel, si je me rappelle bien, Robin sortait ou vivait avec Dane, donc ça a dû la mettre mal à l'aide. Ce n'est pas aussi facile que d'apparaître dans un nouveau rôle.

Comment Joe vous a-t-il été présenté au début ?

Je ne m'en souviens pas vraiment. Dans ces situations, il est plus question pour eux d'avoir quelqu'un pour reprendre (le rôle). On n'a pas cherché à me vendre le boulot.

Robin Wright a dit une fois dans une interview que, parmi les choses "folles" qu'elle a faites dans Santa Barbara, il y a eu une scène de lit qu'elle a dû jouer avec un nouvel arrivant qu'elle ne connaissait que depuis quelques minutes : vous ! Vous rappelez-vous aussi votre première scène dans la série ?

Ouais, je me rappelle avoir à jouer cette scène. C'était gênant. J'étais plus âgé, et un peu plus habitué au format des daytime soaps, ce qui a rendu cela un peu plus facile pour moi, mais quand même - c'est votre boulot, mais c'est quand même gênant. Au moins ce n'était pas une scène de nu. J'ai entendu des histoires de moments plus gênants pour des acteurs.

La période où vous l'avez interprété a été très chargée pour Joe : un tremblement de terre, un mariage, enfin une mort après une dernière confrontation avec Peter Flint... Quelles ont été vos intrigues préférées et celles que vous avez particulièrement détestées ?

Je ne sais pas juger les intrigues. C'est quelque chose dont les fans s'occupent. Santa Barbara a été bon pour moi. Ils m'ont fait me lancer des défis en tant qu'acteur. C'est une telle quantité de travail imposante que vous faites juste du mieux que vous pouvez. Les daytime soaps sont tournés si rapidement que ça devient plus de la gestion du temps et de la mémorisation que du jeu (de comédien). C'est ce qui rend cela si difficile.

Pouvez-vous décrire vos relations avec les acteurs qui interprétaient les autres membres Perkins et les amis de Joe ?

Pour autant que je m'en souvienne, nous nous entendions bien. Ils étaient très gentils avec moi.

Quels ont été vos partenaires de jeu masculin et féminin préférés en tant que Joe Perkins ?

J'ai adoré travailler avec A Martinez, Marcy et Robin. Je sentais que A, en particulier, était meilleur dans tout cela que je l'étais, et par conséquent pouvait m'apprendre des choses.

Joe était le personnage principal de la série et un personnage très apprécié du public. D'après vous, quelles ont été les raisons de sa mort soudaine ? Comment avez-vous appris que Joe ne survivrait pas ?

Avant que je prenne le rôle, je venais juste de terminer le film Teen Wolf. Quand mon contrat est arrivé à terme pour le renouvellement, la productrice m'a appelé dans son bureau pour me demander ce que je voulais faire. Je voulais être libre quand le film sortirait, donc ils ont décidé de me tuer.

Quelle intrigue auriez-vous vue pour Joe s'il n'avait pas été tué et était resté dans la série en 1985 ?

Mes capacités à inventer des histoires ne sont pas aussi bonnes que celles des scénaristes, donc je ne me risquerai pas à deviner. Dieu sait qu'ils auraient apporté quelque chose de bien.

Quel a été votre meilleur souvenir de la série, sur un plan relationnel et professionnel ?

J'ai été reconnaissant d'obtenir ce boulot. Je n'ai jamais été aussi intellectuellement investi dans des daytime soaps que d'autres l'étaient. C'est quelque chose dans lequel je suis tombé, et dont j'ai eu un mal de chien à me sortir et à être pris plus sérieusement en tant qu'acteur. Je ne cherche pas à les dénigrer - ce n'était juste pas un programme qui artistiquement m'excitait, et à l'époque, le reste du business regardait vraiment de haut les acteurs de soaps. J'avais été formé par le théâtre, et je voulais étendre mes ailes dans du meilleur contenu avec davantage de temps pour travailler dessus.

Etes-vous resté en contact avec des membres de la distribution ou de l'équipe après votre départ ? Avez-vous continué à regarder la série ?

Je ne suis pas vraiment resté en contact avec qui que ce soit, ce qui a plus à voir avec moi qu'avec eux, je dois dire. Ca a été une période difficile pour moi. J'ai depuis récemment travaillé avec John Allen Nelson sur un épisode d'Esprits Criminels. Ca a été un plaisir de le retrouver. J'ai aussi récemment repris contact avec Marcy Walker sur Facebook, si vous pouvez le croire.

Si vous n'aviez pas joué Joe, quel personnage auriez-vous aimé jouer ?

Je n'aurais pas eu de préférence, vraiment. Je me considère chanceux d'avoir joué Joe.

 

Ces 24 dernières années après Santa Barbara et maintenant

Joe a été votre second personnage au long cours dans un daytime soap-opera (après The Edge of Night). Pouvez-vous dire ce que c'est que de jouer dans ce genre de programme, en comparaison des séries de prime-time ou des films ?

Comme je l'ai dit précédemment, jouer dans un daytime soap peut être exténuant. C'est surtout de la mémorisation et de la gestion du temps. La chose la plus difficile est de jouer des intrigues minces ou à peine crédibles. Les scénaristes les écrivent trop rapidement, ayant à se répéter après une période de cinq jours, donc leur travail est très difficile. Je préfère les films et le théâtre. On m'a appris à honorer les scénaristes, et il n'y a rien de tel que travailler sur un scénario qui a été bien pensé, avec le temps de découvrir les recoins les plus profonds du matériau - les eaux profondes. Jouer dans un daytime soap est plutôt comme, je pense, jouer à la surface. Je ne pense pas que je ne l'aie jamais bien fait. Je n'ai jamais joué un rôle régulier dans une série de prime-time, donc je ne peux pas vraiment en parler. Je me sens très à l'aide en faisant des films de cinéma, cependant.

Pouvez-vous revenir sur les années suivantes de votre carrière après votre départ de Santa Barbara ? J'ai vu que, depuis quelques années maintenant, vous vous avérez être très actif à nouveau en tant qu'acteur...

Ouais, j'ai eu des périodes de difficulté à me faire engager pendant plusieurs années, et je ne savais pas pourquoi, et quand vous regardez sur l'IMDB, il y a un trou d'environ six ans. J'ai dérivé de plus en plus loin du travail, et aussi douloureux que cela a été, je ne semblais pas comprendre pourquoi. Un jour, on m'a forcé à prendre un boulot dans une société de post-production qui faisait des bandes-annonces, des publicités télévisées et radiophoniques pour des films. C'était une agence de publicité. C'est pendant cette période que je me suis marié. J'ai finalement quitté ce boulot parce que je détestais cette partie du business. J'ai continué à dériver professionnellement, et puis à l'été 2001, mon père a été diagnostiqué avec un cancer du colon, et je me suis envolé à Philadelphie pour prendre soin de lui et de ma mère, qui se battait contre un cancer des ovaires. Puis, en août de cette année, ma mère a décidé d'arrêter la chimiothérapie, et ma femme et moi y sommes retournés pour dire au revoir. Puis le 11 septembre a frappé. Ensuite, à la fin septembre, j'y suis retourné pour aider à prendre soin d'elle dans un hospice. Elle est décédée le 1er octobre.

Environ 4 mois et demi plus tard, mon père décédait de son cancer - la même équipe à l'hospice, le même prêtre aux funérailles. C'était totalement irréel. J'étais sans emploi et vraiment dans une phase existentielle. Autour de juillet 2002, mon épouse était assez en colère après moi, c'était compréhensible alors, et elle a dit que j'avais besoin de trouver du travail. A ce moment-là je disais : «Tu as raison, mais je suis inemployable». Le seul sentiment que j'avais était que je ne pourrai pas trouver un substitut pour la comédie. J'ai dit, et je n'avais aucune base pour dire ceci : «Tout ce que je sais est que je veux repartir en tant qu'acteur, mais deux choses doivent arriver : une intervention divine et je dois devenir un homme différent».

Un mois plus tard, et presque cinq mois après le jour où mon père est décédé, ma femme m'a déposé des papiers de divorce, me disant que j'étais alcoolique. Ca a été mon intervention divine. Je n'en avais aucune idée, le déni étant un symptôme de la maladie, et je suis allé en cure aussitôt, sans regarder en arrière. Je souffrais de cette maladie depuis tellement de temps, sans le savoir, et souffrir de la maladie était la raison pour laquelle ma femme a agit de la façon qu'elle l'a fait.

J'ai prié pour deux choses au début de ma guérison. 1. La capacité de travailler sur mon mariage. 2. La capacité de reprendre le dessus et de mettre en oeuvre le don offert par Dieu de mes capacités à jouer, dont j'avais abusées. Malgré qu'on m'ait donné la capacité de travailler sur mon mariage, ma femme était partie, et il n'y avait rien que je puisse faire à ce sujet. Je ne voulais pas divorcer, et aussi douloureux que ça l'était, j'y vois à présent une bénédiction, et la seconde meilleure leçon de ma vie, après la sobriété.

Je me suis ensuite attelé à essayer de redémarrer ma carrière. J'y suis allé avec une vengeance - je sens qu'il y a beaucoup de choses que je veux accomplir, et que j'ai évité la mort pour une bonne raison. Guérir a été le plus beau cadeau qu'on m'ait jamais offert. La plupart des alcooliques vous diront qu'ils vivent deux vies dans une seule existence.

J'ai été béni par la sobriété. Et je me suis focalisé depuis les cinq dernières années sur mon travail et j'ai redécouvert mon véritable métier. J'ai fait environ 150 projets pendant cette période, et je sens que je suis à présent un meilleur acteur que je l'ai jamais été, et j'ai été béni de travailler sur du matériau intéressant.

Quels sont vos projets pour cette année ? L'IMDB liste beaucoup de nouveaux films...

Vous pouvez voir ou acheter les films suivants en ligne :
Love Conquers (
http://www.loveconquersmovie.com/LC/MAIN_.html)
April Showers (
http://www.aprilshowersmovie.com)

J'ai les films suivants en post-production :
1.
They Came From Outer Space
2. Jack Rio
3. Who Shot Mamba ?
4. The Last Stop
5. What Would Jesus Do ? (Avec John Schneider) (
http://www.wwjdmovie.com)
6. Dwelling
7.
Reconciliation

Je suis lié à 9 films de cinéma supplémentaires, peut-être 11, et je suis prévu sur mon prochain film à l'automne ou en hiver.

Que voudriez-vous dire à tous les fans de Santa Barbara à travers le monde ?

Merci pour votre encouragement continu. J'en suis très reconnaissant.

 

Encore tous mes remerciements à Mark Arnold pour sa gentillesse et sa sincérité.