11 Juillet 2009 - 10 ans de Santa Barbara : le site Français
30 Juil
let 2009 - 25 ans de Santa Barbara

Lane Davies : «Ca a été un grand moment de ma vie.»

 Par Nicolas, en exclusivité pour Santa Barbara : le site Français, juillet 2009

 Accueil   This page in English  
Le 29 juillet dernier, Lane Davies a accepté de prendre sur son temps pour répondre en exclusivité aux questions de Santa Barbara : le site Français. L'acteur parle de ses débuts, des années Santa Barbara en tant que premier interprète de Mason Capwell, et enfin de sa vie depuis son départ de la série.

Les débuts avant Santa Barbara

Tout d'abord, parlez-nous un peu de vous : quel âge avez-vous aujourd'hui ? Où vivez-vous ? Quand ils étaient petits, nous avons vu des photos de vous et vos enfants dans la presse. Bien sûr, ils doivent avoir grandi depuis. Quel âge ont-ils à présent ? Que font-ils ? Certains d'entre eux veulent-ils commencer une carrière artistique comme leur père ?

J'aurai 59 ans le 31 juillet. J'ai une maison sur un lac près des contreforts des Montagnes Appalaches dans le nord de la Georgie. Nathan a 17 ans, il devrait se diriger vers le cinéma ou la télévision, Thatcher a presque 19 ans, et poursuit des études de bio-médical et de nanotechnologie.

J'ai toujours pensé que, particulièrement avec un rôle sur le long terme, la personnalité d'un acteur transparaissait. Que pensez-vous avoir apporté à la personnalité de Mason ?

Probablement son sens de l'humour - j'ai tendance à avoir un esprit quelque peu acerbe.

Quand avez-vous su que vous vous vouliez devenir acteur ?

Quand j'ai eu environ 15 ans. J'ai joué dans une pièce au lycée qui a été bien reçue. C'était le seul moyen pour moi d'attirer l'attention, puisque je n'étais pas dans l'équipe de football.

Comment avez-vous commencé votre carrière ?

En faisant du théâtre partout où je pouvais, en étudiant à New York. J'ai déménagé à Los Angeles au milieu de ma vingtaine, et je me suis accroché.

 

La période de Santa Barbara

Comment avez-vous débuté dans Santa Barbara ?

J'ai auditionné pour les scénaristes et les producteurs, puis fait un test devant la caméra. Ils ont vu une qualité qu'ils ont pensée pouvoir marcher pour Mason (qui à l'origine s'appelait "Martin"...).

Comment Mason vous a-t-il été présenté au début ? Imaginiez-vous qu'il deviendrait rapidement l'un des personnages les plus profonds de toute la série ?

Il a été présenté comme le mouton noir de la famille, un peu comme "J.R." dans Dallas. Ces rôles présentent toujours une opportunité pour un acteur plein de ressources...

Mason a connu de nombreuses aventures au long des années. Quelles ont été vos intrigues préférées et celles que vous avez particulièrement détestées ?

J'ai adoré travailler avec Harley Kozak dans l'histoire de Mason et Mary, même si je n'ai pas aimé tous les développements et retournements. La tuer a été une énorme erreur. J'ai détesté l'intrigue avec Lily Light. L'histoire de Sonny Sprockett était stupide, mais très amusante à jouer.

Pendant les étés de 1986 à 1988, vous avez obtenu du temps libre loin de Santa Barbara pour jouer dans des pièces de Shakespeare. Comment êtes-vous parvenu à obtenir ce temps libre ? Et que pensez-vous des intrigues qui ont expliqué l'absence de Mason de la série pendant ces périodes ?

En réalité, ils ont été assez corrects pour me laisser partir la première fois, car j'avais gagné beaucoup de faveurs de la part des Dobson. Plus tard, j'ai dû négocier assez fermement pour le temps libre. J'ai rompu un accord dans une négociation. New World television ne comprenait pas un acteur qui voulait abandonner un gros salaire pour un petit en faisant du Shakespeare, donc ils ont finalement accepté. Comme je l'ai dit plus tôt, tuer Mary pour me donner un motif de partir en 1987 était vraiment une idée stupide. Ils auraient pu juste dire : "Mason subit beaucoup de stress, et est parti pour Hawaï pendant un mois", ou quelque chose comme ça, mais je pense que ce n'est pas assez dramatique pour un feuilleton quotidien.

Avez-vous apprécié d'"oublier" Mason pour quelques mois en 1988 et jouer l'amusant Sonny Sprockett ? Etait-ce un choix de votre part pour "changer" de personnage pendant un moment ?

Sonny n'était pas mon idée, mais en faire un gars du Sud l'a été.

A votre avis, quel personnage n'a pas été suffisamment développé et quel personnage n'aurait pas dû exister ?

Je leur avais demandé de garder Téa Leoni quand elle a remplacé Tawny Kitaen pendant une semaine. J'aurais aimé qu'ils utilisent davantage Dame Judith Anderson - elle était une icône, et aurait dû avoir une plus grande place dans la série. J'ai aussi ressenti qu'ils auraient pu explorer davantage les relations de famille entre les enfants Capwell.

Quel grand sujet de société aurait dû être abordé par Santa Barbara ?

Je trouvais qu'une histoire d'inceste aurait été amusante à explorer, mais les scénaristes en avait peur. Je trouvais qu'ils passaient beaucoup TROP de temps sur l'alcoolisme de Mason. D'autres sujets ont probablement été pour le mieux laissés à CNN qu'à Santa Barbara - nous avions une sorte d'attitude pince-sans-rire envers les scénarios.

Quels ont été vos partenaires de jeu masculin et féminin préférés en tant que Mason Capwell ?

A Martinez et Jed Allan, même si j'aurais aimé avoir davantage à faire avec Todd McKee. Harley Kozak pour les femmes, même si Nancy Grahn et moi avons eu beaucoup de plaisir jusqu'à ce que la relation ait en quelque sorte dérapé ("went south", comme on dit aux Etats-Unis).

Quel a été votre meilleur souvenir de la série, sur un plan relationnel et professionnel ?

Il y en a trop pour choisir un favori. Ca a été un grand moment de ma vie - stabilité, travail intéressant, beaucoup d'argent, de bons amis, et une sorte de dysfonctionnelle mais joyeuse famille créative.

Comment considérez-vous les évolutions que Santa Barbara a connues à travers les années ? De plus, quelle était pour vous la touche des Dobson sur Santa Barbara ?

J'ai senti que la série s'est détériorée après que les Dobson soient partis. Ce qui rendait Santa Barbara différent des autres feuilletons était son sens de l'humour - la série n'a presque jamais retrouvé ça une fois que les Dobson ont quitté la série.

Qu'est-ce qui vous a fait décider à quitter Santa Barbara en 1989 ?

C'était simplement le moment de partir. J'étais très fatigué, j'avais besoin de nouveaux défis, et je sentais que la série avait perdu son coeur.

Quelle intrigue pour Mason vous aurait décidée à rester dans Santa Barbara ?

Je ne suis pas sûr qu'il y en avait une. J'étais vraiment prêt à m'en aller.

Que pensez-vous du choix de vos remplaçants en tant que Mason (feu Terry Lester et Gordon Thomson) ? A votre avis, ont-ils été des Mason différents de celui que vous étiez ?

J'étais bon ami avec Terry, un merveilleux acteur qui travaillait dans ma compagnie de théâtre. J'ai rencontré Gordon à quelques occasions - un homme très sympathique et un bon acteur. Mais je pense que le Mason que les Dobson et moi avons créé était un personnage tellement original, que tout ce qu'un autre acteur pouvait faire était de créer le sien propre, ce que Terry et Gordon ont fait. Ils ont aussi apporté à l'histoire d'amour entre Mason et Julia davantage que je l'ai fait - je n'ai jamais rendu Mason complètement disponible émotionnellement après la mort de Mary.

Avez-vous été contacté par les producteurs en 1990 pour revenir en tant que Mason quand Terry Lester a quitté la série ?

Oui, j'ai déjeuné avec le producteur exécutif, et on m'a offert beaucoup d'argent pour revenir. Ce n'était simplement pas le bon moment - ma carrière en prime-time se passait bien, j'avais toujours des problèmes avec l'histoire, et je n'étais juste pas prêt à revenir.

Si vous n'aviez pas joué Mason, quel personnage auriez-vous aimé jouer ?

Probablement Keith Timmons. Comme je l'ai dit, ces mauvais garçons sont amusants à jouer pour des acteurs. Justin Deas est un acteur de première classe, et j'ai adoré ce qu'il a fait avec le rôle.

Etes-vous resté en contact avec des membres de la distribution ou de l'équipe après votre départ ? Avez-vous continué à regarder la série ?

Je n'ai pas regardé la série, même si j'ai gardé des contacts avec certains des acteurs au travers des années. J'ai récemment repris contact avec Marcy Walker.

A votre départ de la série en 1989, vous avez voyagé pendant des semaines à travers le monde avec Todd McKee. Vous êtes venus en France, avec Louise Sorel, et appris un peu le français. Quels souvenirs gardez-vous de cette période ? Comment expliquez-vous que Santa Barbara était si populaire en France ?

En fait, nous avons voyagé pendant des mois - je suis parti de juillet 1989 à février 1990. Aucune idée pourquoi la série a été un tel succès en France, mais j'ai beaucoup de souvenirs très affectueux de mes moments là-bas - trop nombreux pour les lister.

 

Ces 20 dernières années après Santa Barbara et maintenant

Vous avez joué dans des daytime soap-operas, des sitcoms, des films et bien sûr beaucoup de pièces de théâtre... Quelle différence faites-vous entre tous ces genres de programmes en tant qu'acteur ? Lequel d'entre eux préférez-vous ?

Le rythme de production est la plus grande différence dans le travail pour un acteur. Le travail lui-même ne change pas beaucoup. Le théâtre est et sera toujours mon premier amour.

J'ai lu il y a quelques années que vous avez participé à une série télévisée russe... Dites-nous en plus à ce sujet !

Une grande expérience, travailler avec Rodion Nehapetov à la fois comme acteur et réalisateur. Elle continue à être diffusée sur des chaînes russes de temps à autres. J'aimerais en faire plus, mais passer plus de temps en Russie qu'à Los Angeles.

En 2002, vous avez rejoint Alliances et Trahisons / Hôpital Central. Comment était-ce d'à nouveau expérimenter un daytime soap-opera et de jouer avec Nancy Lee Grahn ?

J'aimais le rôle, mais les scénaristes n'ont jamais vraiment fait décoller l'histoire avec Nancy - son personnage était soit obsédée par son bébé, folle, ou habillée comme un homme pendant tout le temps où j'étais dans la série. Difficile de faire décoller une histoire romantique.

Avez-vous des projets pour cette année ? Cet été, allez-vous de nouveau sur les planches avec la Santa Susana Repertory Company ?

Je viens juste de terminer la deuxième saison de ma dernière entreprise, le Tennessee Shakespeare Festival. La Santa Susana Repertory Company n'existe plus, comme la plupart de mon travail au théâtre sur la côte Est à présent. Je suis en répétitions pour jouer Henry Higgins dans My Fair Lady en septembre, et je jouerai Big Daddy dans Cat on a Hot Tin Roof  à la fin octobre. J'ai un joli rôle dans un film appelé Elide, un projet russe écrit par Pier Luigi Bruno, qui est en pré-production.

Trouvez-vous plus facile ou plus difficile d'être acteur aujourd'hui qu'au moment de vos débuts ?

C'est plus facile maintenant pour moi, comme je me considère en semi-retraite, et travaille uniquement sur des projets qui soit m'intéressent ou que je crée. Je ne peux pas parler pour les jeunes qui débutent - les reality shows et les jeux télévisés ont grignoté beaucoup de travail, mais les nouveaux médias sont en train d'ouvrir de nouvelles opportunités.

Que voudriez-vous dire à tous les fans de Santa Barbara à travers le monde ?

Je voudrais dire que je suis touché, honoré et flatté que Mason et ses collègues soient toujours aussi affectueusement remémorés à travers le monde toutes ces années après. Ca a été un grand moment de ma vie.

 

Encore tous mes remerciements à Tracy (Lane-Davies.com : the official website) qui a été d'une grande aide dans la réalisation de cette interview, et bien entendu à Lane Davies pour son temps et sa gentillesse.